AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le DoJo de Maitre Shinseï

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Empereur d'Arkanta
Empereur
avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Le DoJo de Maitre Shinseï   Mer 27 Avr - 19:19

Arkanta n'était lui non plus pas venu pour combattre mais voyant un adversaire lui correspondant ce qui se faisait rare ne put s'empecher de lui demander de combattre.

Je comprend tout a fait cette decision, mais je souhaitrais tout de meme que nous nous combattions un jour...
Venez donc me rendre visite.


Il alla dans le parc du dojo ou il se sentait si bien parmis la faune et la flore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumpawarrump
Empereur
avatar

Nombre de messages : 86
Empire : Kashyyyk
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Le DoJo de Maitre Shinseï   Mer 27 Avr - 20:08

Lumpawarrump pénetra dans le Dojo du Maitre pour la premiére fois selon ses souvenirs, il avait déja échanger quelques mots avec celui-ci mais via d'autres lieux et d'autres moyens de communication.

Une odeur apesante flottait dans l'air, rien qu'à humer ce doux parfum, on se sentait de plus en plus serein, même lui de nature rageuse et colérique se sentait calme.

Il entendit des paroles qui sortait d'une bouche qui ne lui semblait pas inconnue, oui en effet, il ne s'était pas trompé.

Il s'agit d'Arkanta, une vielle connaissance des Guerriers de l'Ombre Stélaire, avec qui il avait partagé de nombreux jeux de mots en tout genre.

Il s'approcha de lui et d'un autre protagoniste, Musashi un homme dont il avait beaucoup entendus parler, une légende vivante.




Alors mon cher ami, toujours à chercher la bagarre à ce que je vois.

Je vois bien là l'homme que je connais si bien et qui m'étonne si peu, j'ai eu vent d'un retour de l'empereur Akbham, que dis-je.

Du Grand Maitre Akbham, ais-ce véridique ?




Puis il se tourna vers Musahi et déclara ceci.




N'êtes-vous pas Miyamoto Musashi, l'homme n'aiyant jamais prerdu aucun duel sur soixante ?

Si c'est le cas, j'aimerais vous combattre, amicalement bien sûr, un duel au sabre est une chose magnifique que l'on voit si peu ses temps-ci je devrais dire.

Cela est surement dû aux jours de paix dont je commence sérieusement à me lasser.

Sur ce, je vais aller voir mes amis qui doivent sans doute m'attendre et aller me reposer un petit peu mais d'abord j'attend vos réponses respectives.




Il s'assit, les jambes en croix à la maniére du samurai qu'il est et attendant impatiement la réponse des deux empereurs même si d'apparence il semblait trés calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Empereur d'Arkanta
Empereur
avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Le DoJo de Maitre Shinseï   Mer 27 Avr - 21:28

Arkanta pendant qu'il s'adraissait a musashi entendit le bruit caractéristique du roi wookies qui entrais, il aurais pu le reconnaitre d'entre 1000.

Il lui parla du retour du grand abkham...


En effet il est revenu mais en tant qu'ami et non empereur.
Il va aider a la restructuration des GOS.
D'ailleurs nous cherchons des empereurs qualifiés ne voudrais tu pas revenir vers nous cher ami?
Cela s'adresse a vous aussi Musashi notre alliance vous apportera un bonne apprentissage du vaste domaine des arts martiaux bien que vous y soyez apparament deja bien instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyna

avatar

Nombre de messages : 89
Empire : Edrinor
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Le DoJo de Maitre Shinseï   Mer 27 Avr - 23:03

La jeune femme arriva sur le domaine du dojo, l'air sereine. Cela faisait tellement longtemps que l'accès avait été fermé... Elle portait sur son épaule un sac en bandoulière d'où dépassait une toile blanche.

Ses pas la menèrent naturellement à la colline qui faisait face à la cascade. Elle se déchaussa même pour marcher pieds nus sur l'herbe. Elle s'empêcha de soupirer à tout bout de champ... Elle l'aurait bien fait tant elle était heureuse de pouvoir revenir en ces lieux.

Elle s'installa donc en plein milieu de la verdure, sortit la toile, ses fusains, ses godets et ses pinceaux et soupira... une fois. Puis deux.

Par quoi commencer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Musashi
Empereur
avatar

Nombre de messages : 30
Empire : rome
Date d'inscription : 27/03/2005

MessageSujet: Re: Le DoJo de Maitre Shinseï   Jeu 28 Avr - 9:59

Musashi ayant recut la réponse de Arkanta, fut bien content de constater que son adversaire était un homme digne de ce nom. Il écouta ensuite un ami de Arkanta et puis il répondit au deux empereurs:
Tout d'abord, Arkanta je veux bien vous combattre une autre fois. Et vous aussi cher empereur lumpawarrump. Pour ce qui est des GOS, je suis déjà un apotre de la vengeance.
Ensuite, pour lumpawarrump je suis bien Miyamoto Musashi mais je n'ai pas gagné les soisantes duels. J'ai deux fois combattu un moine, la première je l'ai battu, la deuxième fois il m'a battu. Mais je n'aime pas parler de victoire car tout le monde gagne pourquoi parlerai-t-on de moi. Je suis peut-etre fort mais je ne veux point etre fort, je veux, maintenant que je suis un maitre, pouvoir méditer et me dédier entièrement à la calligraphie.
Je suis heureux de vous avoir connu et j'espère vous affronter pas trop tard. Et maintenant veuillez m'excuser, je vais reposer mon corp-.

Et il resta assit à méditer. Il tenta de vider son esprit mais en vain. Il décida alors de manger quelque chose après quoi il se mettrai a la calligraphie.


Dernière édition par le Jeu 28 Avr - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hethlim dit le Conquérant
Empereur
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Le DoJo de Maitre Shinseï   Jeu 28 Avr - 14:07

L'esprit de mes ancêtres repartait... Ils ont dit tous ce qu'ils ont à dire. Après avoir écouté leur morne parole, je prends une petite fiole remplit d'un élixir unique en son genre. je le bois d'une seul traite. Je ressens une petite chaleur qui se répand en moi. Cela devient très chaud...
Les gouttes de sueurs glisse sur mon front et coule délicatement jusqu'en bas de mes joues. Mes paupières salourdissent... Ma force me quitte à tel point que mes bras s'écroulent et que mon dos tombe...Les rideaux se referment sur mes yeux et mon esprit s'envole...

J'ai toujours des images qui me viennent, comme des petites lumières étincelantes ! Et enfin tout disparu...ça y est ! Je nettoie mon esprit de toutes tâches et lave mon corps de toutes saletés. C'est un état second de méditation. On s'y sent bien, en sécurité. Plus aucun soucis, plus aucun tourment. Juste soi-même et le néant ! Sensation délicieuse...
Puis un léger vent de printemps vous caresse le visage et une herbe de prairie bien verte vous chatouille les orteils ! Le soleil réchauffe amoureusement la peau. Le paysage emplit de magnifissance mon regard.
On dit que ce que l'on voit apres avoir bu le liquide est le reflet de notre moi intérieur...

Soudain le vent s'intensifie, il devient puissant et froid ! Les nuages recouvrent le ciel et le soleil disparait ! Les feuilles des arbres tombent, les branches meurt et les racines s'assèchent... Un cri atroce, puissant et strident dérange mon ouï au plus haut point... Mon Dieu ! Qu'est-ce ?

Je décide de quitter cet état le plus vite possible mais lorsque je regarde le ciel, je vois mon corps dans ce dojo, toujours immobile comme mort !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edhelwen aewlhach
Empereur
avatar

Nombre de messages : 47
Empire : Flamyl (bretagne pacifique)
Date d'inscription : 13/03/2005

MessageSujet: Re: Le DoJo de Maitre Shinseï   Mer 25 Mai - 14:08

Edhelwen ne voyait pas l’intérêt d’une forêt coincée entre quatre murs de fer, en quoi cela pouvait-il être « beau » privé de la lumière solaire ? Mais Llûd lui avait dit que c’était un endroit magnifique, et après tout, que n’aurait-elle pas fait pour être avec lui, ne serait-ce que le temps d’une promenade ?

Dès qu’ils franchirent la grande porte qui menait à ce lieu sacré, elle sut qu’elle s’était trompée : c’était splendide. Même pour quelqu’un d’aussi attaché à l’extérieur qu’Edhelwen, l’illusion était vraiment parfaite. Les bambous géants étendaient dans la douce brise des branches couvertes de petites feuilles vertes et gorgées de soleil. Devant eux se dressait fièrement montagne verdoyante toute parée d’arbres d’un autre type qu’elle ne reconnaissait pas. Quelque part rugissait un torrent que l’on entendait déjà, d’aussi loin.


-Tu avais raison Llûd, souffla-t-elle, admirative, à celui qui se tenait à côté d’elle, c’est magnifique.

mais à peine avait-elle eu le temps de prononcer ces paroles, que soudain le vent s'intensifia, il devient puissant et froid. Les nuages recouvrirent le ciel et le soleil disparut ! Les feuilles des arbres tombèrent, les branches moururent et les racines s'assèchérent... Un cri atroce, puissant et strident retentit au loin, du côté du grand temple perché sur la montagne. Qu'était-ce ?
HRP > je n'ai fait que répéter ce qui avait déjà été dit précedemment, ce n'est pas ma faute si les arbres sont morts... < HRP

Ce n’était pas si fréquent que Llûd et Edhelwen se promènent ensemble, mais son bien aimé lui avait si souvent parlé de ce lieu magnifique et qu’elle ne connaissait pas, qu’il s’imposait qu’ils aillent s’y promener tous deux. Or, la magnifique forêt qu'ils avaient admirée le temps d'une minute venait de se déssecher en quelques secondes...

Ils échangèrent un regard ennuyé, Edhelwen se demandait avec anxiété si ce n'étaient pas ses paroles admiratives qui avaient provoqué cette catastrophe, mais son bien-aimé la rassura d'un seul regard.

Ils commencèrent tous deux une lente descente vers ce qu'était devenue la forêt. Vue de par en dessous, on se sentait vraiment minuscule sous cet étrange toit de branches sèches qui étaient encore vertes quelques instants plus tôt. Des troncs droits et fiers ne restaient que des bouts de bambou noueux et tristes.


-Que s'est-il passé ? qu'est-il arrivé aux arbres ? demanda enfin Edhelwen, osant rompre le silence dans un écho froid et mélancolique. Ils étaient encore couverts de feuilles il y a une minute...

Elle posa sa main sur un des troncs déssechés, pauvres arbres, que leur était-il arrivé ? ...

Elle se retourna soudain vers l'élu de son coeur,

Dis-moi, articula-t-elle d'une voix qui refléttait à la fois détresse et résolution. S'il te plaît, mon amour, dis-moi que ce n'est pas irréversible, dis-moi qu'on peut faire quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vindilis-ror
Empereur
avatar

Nombre de messages : 234
Empire : Sur la Route
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Le DoJo de Maitre Shinseï   Dim 29 Mai - 15:45

Des jours, des jours et des jours que le druide n'avait pas vu la Flamme de sa vie, la personne qui avait fait basculer sa vie vers... Vers un bien plus doux et heureux penchant... Des jours !!! Comment était-il possible qu'une telle chose arrive ! Lui, Llûd, druide-empereur d'une planète, dirigeant de plus de deux millions d'âmes, avait une place enviée par quasiment tout ses concitoyens... Et le peuple Vindilisien devait penser que c'était un sacré bonheur de les commander... Si ils savaient... Le druide avait encore moins de temps libre que le plus petit fermier de sa planète... Hier, jour de jugement impérial, tout ceux qui ont une plainte pouvaient venir demander réparation... Le jour d'avant, une grosse escarmouche avec une planète voisine un peu trop guerrière... Et encore avant, il avait la journée remplie de rendez-vous commerciaux sur Senata V...

Beaucoup trop de travail pour une seule personne... Peut-être devrait-il songer à... à diminuer un peu ses fonctions... Lui qui a toujours combattu les tyrans et dictateurs de tout poils, il avait maintenant peur d'en devenir un inconsciemment...

Boum !

Le choc fît revenir le druide à la réalité... Maudissant le lampadaire contre lequel il venait de se cogner, il se massa le front et repris sa route, direction le bar de Liwana... tout ces soucis... Il y penserait plus tard. Edhelwen était là-bas, il le savait, et il voulait à tout prix lui faire visiter un endroit qu'il avait découvert il y a peu...

Quelques minutes plus tard, heureux comme jamais, il tenait la main d'Edhelwen, et encore dix minutes après, ils se trouvaient devant l'immense hangar appartenant au Bushido... Le druide frappa trois fois, la porte s'ouvrit, et après avoir passé l'entrée il fûrent directement plongés dans l'immense espace vert, un des seuls, voir l'unique, de Senata V. La vision était époustouflante... Tout deux étaient plus habitués aux forêts «traditionnelles» de chêne, sapins et autres... Les bambous offraient ici une surprenante et magnifique alternative... Voyant un tel spectacle, Llûd se promît d'étudier l'implantation de jardins zen sur sa planète...

Et vu l'expression de sa chère compagne, l'effet était partagé. Les Elfes sont très sensibles à la Nature, évidemment... La plupart des humains ont oubliés sa beauté toute-puissante, et bien peu nombreux sont ceux qui la respectent comme il se doit, en ces temps de haute technologie... Ils ne pensent même pas, et bien à tort, qu'il puisse y avoir un compromis existant entre les deux... Et pourtant, c'est loin d'être impossible, mais comme toujours, l'Humanité préfère son comfort personnel plutôt que de ne serait qu'essayer une autre solution de vie.

Et le voilà repartit dans ses pensées d'occupation, de gestion planétaire, de problèmes... Le druide s'en apperçut et, bien vite, chassa ces idées bien loin dans son esprit... Seil comptait l'instant présent, et cet instant était remplit de joie puisqu'il se trouvait enfin aux cotés d'Edhelwen, moment ardemment attendu... IL savourait infiniment le bonheur d'aimer et d'être aimé par une personne si... si... si parfaite à ses yeux ! Très loin de toutes les mondanités possibles de la vie que peut offrir Senata V, elle avait parfaitement sût rester elle-même parmis cette foule inconsciente... si belle...

Et c'est à cet instant que se produisit l'étrange phénomène... Druide de la Nature, il pouvait ressentir le Mana qui coulait dans chaque être vivant, et à ce moment, l'énergie magique des plantes alentours diminuait considérablement... Ses yeux finirent par confirmer cette impression, lui donnant une vision particulièrement triste d'une vaste forêt désséchée. Comment cela se pouvait-il ? Étaient-ils en cause ? Non, cétait impossible... Ils n'avaient rien fait... Llûd regarda sa compagne puis, troublé par ce qui venait de se passer, lui parla...


-Edhelwen, je ne sais pas trop ce qui s'est passé... C'est... C'est inhabituel... Non, ce n'est ap snotre faute, j'en suis certain, mais quand même... On dirait... Une espèce d'empoisonnement... Mais pour TOUTES les plantes !??! Je crois qu'il doit y avoir un problème lié à un... Une forme liquide... Une source, une fontaine, quelque chose comme ça... Les plantes ne veulent rien me dire, elles ont l'air... terrifiées... IL s'est passé une expérience bizarre dans cet endroit, ça a rapport avec... avec un guerrier, un conquérant...

Le druide, à bout de forces à cause de sa difficile Divination, s'assit par terre... D'habitude, Dame Nature ne lui prenait pas autant d'énergie, mais là, les plantes criaient famine...

-Je ne sais rien de plus, désolé... Les échos de ce qui s'est passé ici sont déjà faibles... Je... Je sens que l'on doit faire quelque chose... Oui ! Edhelwen, on a de quoi redonner vie à ce lieu ! J'en suis certain ! Tout seul, je ne sais pas, mais à nous deux... Tu sais de quoi je parle, réunis, notre force est énorme... Je propose de partir à la recherche de la source de tout ce malheur. Ainsi, nous pourrons agir directement... Qu'en penses-tu ?

Un sourire désormais confiant sur le visage, il regarda Edhelwen... Elle était si belle... Il en serait retombé amoureux si ce n'était pas déjà le cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edhelwen aewlhach
Empereur
avatar

Nombre de messages : 47
Empire : Flamyl (bretagne pacifique)
Date d'inscription : 13/03/2005

MessageSujet: Re: Le DoJo de Maitre Shinseï   Mar 31 Mai - 18:54

Edhelwen regarda un instant celui qui faisait battre son cœur. Comme il était Grand, assis sur ce sol poussiéreux, tout se reflétait dans ses yeux avec toutes les étoiles de l’univers, et tous les brasiers du ciel, et tous les raz de marrée de feu, et tous les incendies de glace, et… décidément, un jour, elle s’y noierait pour de bon, dans son regard. Oui, il avait raison, toutes ces plantes hurlaient de douleur. Elles appelaient au secours désespérément, ça se sentait dans l’air. Même sans les toucher, on sentait leur détresse, il fallait les sauver !

Jamais l’eau n’aurait ainsi pu trahir ses enfants. Mais il y avait bien un liquide, qui emplissait l’air de froid sec, mais pas un liquide physique, une marée psychique, et pas moindre. Mais comme tous les liquides, il y avait une source, elle en était sûre. Du côté du dojo. Tout s’était propagé comme une onde à partir de là. Même à la vitesse avec laquelle elle s’était propagée, telle une vague de mort, Edhelwen avait pu localiser à peu près l’épicentre, le point de départ, près du temple, c’était donc par là qu’il fallait aller. Et il fallait y aller, l’air empli de plaintes muettes et lourd de pleurs inaudibles lui pesait sur la conscience et sur le cœur, ce qui était tout à fait compréhensible après tout… Elle tendit la main à l’amour de sa vie.


-Tu as raison. Sourit-elle doucement en l’aidant à se relever. Oui, tu as raison. Ces plantes appellent à l’aide. Si on peut les sauver, on les sauvera.
… mais que s’est-il passé ?
Ajouta-t-elle, histoire de dire quelque chose, lorsqu’il se trouva debout devant-elle, si beau et si majestueux, avec son regard d’astre noir et profond qui avait aspiré son cœur depuis bien longtemps, et son visage à dix centimètres du sien. Non, ne te fatigue pas davantage, déjà que jusque là bas… on en a bien pour au moins deux heures de marche en allant vite…

Non pas qu’elle était inquiète pour eux : deux ou trois heures de marche… pour eux deux… ce n’était pas grand-chose… mais partout autours d’eux, les plantes hurlaient de douleur. Y avait-il quelqu’un d’autre par ici qui pourrait peut-être les aider ?


-Bon, mais quoiqu’il en soit. Ajouta-t-elle en prenant son inspiration et en retrouvant son sourire décidé, il faut y aller. Et ils commencèrent lentement à arpenter le petit chemin de terre, sèche, sèche, sèche.

Entre tous ces arbres qui semblaient agoniser, entre toutes ces herbes jaunes, entre toutes ces racines cassantes qui ressortaient d'un pauvre sol de poussière, entre toute cette tristesse, deux amoureux se tenaient la main et marchaient côte à côte. Entre toutes ces carcasses de bois sec, entre toutes ces feuilles desséchées, entre toutes ces fleurs mendiant une nourriture inexistante dans cette terre aride, deux amants marchaient côte à côte, la main dans la main.

Ce n’était pas particulièrement ce qu’on aurait pu qualifier de « romantique », mais, même sèche et mourante, la nature avait toujours un certain charme, qu’on a toujours du mal à oublier. Même quand elles n’ont plus rien, les plantes donnent encore. Même froid, le vent souffle toujours. Même artificiel, ce jardin abritait une vie à protéger, une vie qui avait droit à ce qu’elle était.

Mais qu’est ce qui avait bien pu faire une chose pareille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vindilis-ror
Empereur
avatar

Nombre de messages : 234
Empire : Sur la Route
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Le DoJo de Maitre Shinseï   Jeu 2 Juin - 19:56

Le druide se releva bien vite, et après quelques paroles le couple fût en route en direction du Dojo... Contre toute attente, une bouffée de rage s'empara quelques secondes de l'esprit de l'empereur... Ainsi, quoi qu'ils fassent, il y avait toujours quelque chose qui clochait... Oh, ce n'était la faute de personne... Mais cela devenait quelque peu lassant... L'Elfe et le druide ne voulaient qu'une seule chose : profiter des trops rares instants qu'ils passaient ensemble ! Et immanquablement, un malheur arrivait... C'était comme si la Nature savait que la réunion des deux amoureux pouvait produire des miracles, et qu'elle profitait donc de cela en leur donnant à chaque fois des missions...

«Quelles ridicules suppositions ! » se dit-il, examinant ses propres pensées...

Il chassa donc bien rapidement ces inepties pour se concentrer sur leur nouvelle tâche, à savoir, redonner sa vigueur au grand jardin zen qui entourait le Dojo de Maitre Shinseï... Ils prirent tout deux un petit sentier de terre battue qui cheminait en zigzaguant à travers la végétation désséchée, préférant éviter la route principale... Un vieux réflexe qui avait déjà sauvé la vie de bien des aventuriers par le passé, car prendre la grande entrée pour aller affronter un danger inconnu est passablement stupide... Un peu plus loin, ils pouvaient déjà voir le sommet du grand batiment... Psychiquement, c'était toujours pareil, une sorte de marée d'ondes négatives provenait de l'endroit en question... Et sur le plan physique, la flore était toujours mal en point.

Au bout de quelques temps, un changement dans l'humidité de l'air prévînt le couple qu'ils approchaient d'un étang. Le sentier de jardinier qu'ils suivaient les y mena bientôt. Au grand désarroi du druide, le chemin s'arrêta au bord même de l'eau...


-Et voilà... Comme si on avait besoin de ça !

La phrase lui avait échapé, et maintenant il ne pouvait s'empêcher de se trouver ridicule...

-Euh... Bon, je suppose que ce n'est pas très grave... Reste donc ici une seconde, je vais voir si il y a un autre chemin qui contourne ceci...

Le druide joignit le geste à la parole et partit vers sa droite, le coté gauche étant envahi par de mauvaises herbes, ronces et orties peu agréables... Les minutes passèrent, et après qu'une petite dizaine d'entre elles se fûrent envolées, Llûd revînt en trombe...

-Edhelwen, vite !

Il prît le bras de sa compagne et récita rapidement quelques paroles arcanes... À la fin de sa phrase magique, une aura bleutée entourait déjà les deux amoureux, et sans plus de ménagements, le druide attira précipitemment Edhelwen dans l'eau... Leurs pieds s'enfoncèrent de quelques centimètres à peine sous la surface, preuve que le sortilège avait fonctionner.

-Suis moi ! C'est... Oh, excuses-moi, mais je n'avais pas trop le choix...

Comme pour confirmer ses paroles, deux puissants rugissements leur parvinrent d ela rive qu'ils venaient de quitter...

-Oui... Je suis tombé nez à nez avec ces deux charmants tigres... Des guardiens probablement, et je préfère ne pas savoir de quoi... Bon, au moins, le problème du chemin est résolu, non ?

Quel idiot ! Il n'avait pas prévu une telle situation, et avait faillit causer une catastrophe... Et encore en plus, il avait utilisé de la magie... Si un être maléfique se trouvait dans les environs, peut-être la cause de tout ces changements, il ne manquerait pas de les avoir repéré... Essayant de cacher son malaise et sa honte de s'être comporté comme un vulgaire apprenti-sorcier, il essaya d'engager une conversation, avec un sujet aussi lointain que possible de ce qui venait de se passer...

-Marcher sur l'eau... Sur l'ancienne Terre, une religion est née parcequ'un magicien a marché sur l'eau en public ! Les gens d'alors étaient tellement crédules...

Ses paroles, évidememnt, tombèrent dans le vide... Le druide se contenta donc de continuer d'avancer sur l'étendue liquide, contemplant l'autre rive, située à environs 200 mètres, et ne pouvant s'empêcher, comme achaque fois, de regarder Edhelwen à la dérobée, comme au tout début, où il n'osait pas lui adresser la parole... Le tout premier bar de Liwana, dans le chemin de Traverse... Un tango... Des regards... L'Amour avec un grand A qui s'était immédiatement emparé du coeur de Llûd...

Il ne comprît pas pourquoi ces tendres souvenirs lui revenaient en tête à cet instant précis, mais il se contenta de les accepter, et, tout vibrant du plaisir d'être avec son aimée, il lui prît la main qu'il serra doucement... Finalement, la situation n'était pas si mauvaise, puisqu'il était avec elle...


[HRP>> Argh ! Je suis désolé Edhelwen, mais aujourd'hui je ne suis pas vraiment inspiré... J'ai fait ce que j'ai pû, mais c'est pas vraiment top... Vas-y ! Rattrape un peu le niveau, je t'en supplie ! <<HRP]

Édit pour Lyna : Tu es libre de participer ou non à notre petite quête visant à redonner vie au Dojo ^^ attention cependant, c'est pas une quête intersidérale... Pas besoin d'affronter des dangers mortels ^^ On veut juste trouver la source de ces ennuis et l'annuler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edhelwen aewlhach
Empereur
avatar

Nombre de messages : 47
Empire : Flamyl (bretagne pacifique)
Date d'inscription : 13/03/2005

MessageSujet: Re: Le DoJo de Maitre Shinseï   Jeu 2 Juin - 23:25

Mais pourquoi était-il si sombre ? Il semblait si ennuyé, si songeur, lui qui souriait si souvent ? Il avait l'air vraiment préoccupé, mais...

Le chemin se suivit pourtant sans problème, tant qu'ils étaient tous deux, Edhelwen n'avait pas peur, mais elle n'aimait pas voir la lumière de sa vie aussi contrarié. Et cette saleté de sifflement qu'elle avait dans la tête n'arrangeait pas les choses, il lui faisait mal à la tête depuis toujours, mais depuis que ces sortes d'ondes psychiques avaient commencé à se répandre, les sifflements avaient tendance à amplifier. Pourtant, elle n'en montrait pas trace, ou du moins, elle l'espérait.

Quelque part, c'était un peu rassurant de savoir que les animaux n'étaient pas affectés par ce fléau qui avait presque détruit la forêt. Les araignées et les fourmis, bien qu’animaux intelligents, ne pouvaient malheureusement pas faire grand-chose pour les aider, quand aux tigres, d’après la description de Llûd, ils ne semblaient guère accueillants. Les oiseaux emplissaient de temps à autre l’air désolé d’une pâle note de chagrin pur qui serrait les cœurs.

Depuis un moment, Llûd la regardait, de son regard ardent qui la faisait succomber, et qui atténuait incroyablement ce sifflement lancinant dans sa tête. Un sifflement ? Quel sifflement ? Elle devait absolument arrêter d’y penser ! Pour un peu, elle aurait grimacé… Et ce n’était vraiment pas le moment…

C’était pourtant une expérience qu’il aurait vraiment été dommage de manquer que celle de marcher sur l’eau. Accompli par Llûd, cela semblait si facile. Et en même temps, elle avait cette sensation qui ne la quittait pas, ce sentiment qui la harcelait, cette affreuse impression de déjà-vu… de laquelle elle ignorait la provenance !

Quel merveilleux instant ils passèrent ensemble, seuls, côte à côte, main dans la main, marchant sur l’eau du lac, au milieu de l’étang, déjà si près de l’autre rive, et bientôt déjà, ils quittaient ce doux matelas d’eau qui leur avait permis de traverser. L’herbe sous leurs pieds était encore plus sèche que de l’autre côté, en fait, aussi incroyable que ce soit, l’état des végétaux empirait.

Edhelwen commençait à se demander si son mal de tête n’aurait pas un rapport avec cette onde qui avait détruit la flore d’un lieu aussi magique. Au fond de sa tête, les souvenirs emprisonnés tentaient en vain d’enfoncer la porte qui les retenait, en vain. Edhelwen s’aperçut qu’elle serrait la main de son bien-aimé de plus en plus fort, et qu’il la regardait toujours. Elle lui sourit tendrement.


-Merci pour cette promenade magique.
Elle entendait par là, la traversée de l’étang, mais elle avait du mal à trouver ses mots. Se concentrer, réfléchir, ou plutôt ne plus penser à autre chose qu’à Llûd, se détendre… mais elle eut beau inspirer et expirer, les sifflements étaient de plus en plus forts… Tant pis, elle allait devoir faire avec.

-Vers où va-t-on maintenant, mon amour ? Risqua-t-elle dans un nouveau sourire, alors qu’il y avait un chemin tout tracé en face d’eux et que les ronces desséchées qui les encerclaient empêchaient toute tentative de déviation. Euh… oui, bon, par là, je suppose…

Elle se demanda si le malaise n’allait pas finir par réussir par s’installer entre eux deux… Alors elle tenta, elle aussi, d’engager la conversation, tant bien que mal :
-Bon, décidément, cette atmosphère ne semble pas faite pour détendre… l’atmosphère… Elle sourit elle-même de l’idiotie qu’elle venait de dire, ce qui ne l’empêcha pas de continuer. Ce sera mieux si on réussi à stopper cette épidémie et si les plantes retrouvent leur aspect normal… Mais décidément, nous n’avons pas de chance : nous sommes arrivés juste au moment où les plantes ont commencé à… je n’ai pas envie de dire mourir… à… à se dessécher… Mais, n’y a-t-il pas quelqu’un qui est censé s’occuper de la forêt ? Peut-être pourrait-il faire quelque chose... Enfin, je n’en sais rien… Mais… Enfin…
Oh ! Zut !
S’écria-t-elle avec un petit rire amusé. Je ne trouve plus mes mots !

En fait, elle trouvait ça assez amusant, elle n’avait jamais su parler quand elle n’avait rien à dire, et elle finissait toujours par s’emmêler dans es propres mots, ce qui la faisait pourtant rire… Bienheureux qui sait rire de lui-même, car il n’a pas fini de s’amuser.

Pourtant, la situation n’avait pas grand-chose de drôle : les magnifiques sakuras qui auraient dû être couverts de fleurs, tendaient leurs pauvres branches dénudées vers un ciel artificiel couvert de nuages gris. Ils ne croisaient aucune fleur sur leur chemin, rien que des brindilles sèches et tristes gisant au sol. Qu’était devenu ce magnifique parc ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Empereur d'Arkanta
Empereur
avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Le DoJo de Maitre Shinseï   Sam 16 Juil - 11:41

Arkanta apres une grande bataille qu'il avait mené et dont il etait sorti victorieux avait besoin de repos.
C'est pourquoi il décida de se rendre au paisible dojo de Maitre Shinseï.
Il se promena dans les magnifiques jardins durant plus d'une heure, avant de rentrer dans l'immense batiment.
A l'interieur il n'y avait qu'un jeune empereur ploger dans un coma spirituel profond car il n'entendit meme pas l'immense porte de frêne se refermer bruyament.
Arkanta se dirigea dans sa salle préférer, elle était immense, tout autour des peinture faites par d'ancien moine représentait la chute du dragon rouge en l'an 2242. Ces peintures inspirait arkanta et l'aidait a faire le vide, dans sa tete s'evapporait la joie et les soucis, ses yeux se fermait comme le font ceux des bébés.
Il n'avait pas bouger depuis une heure, son coeur battait au ralenti, lorsque il sentit une présence derriere lui, quelqu'un s'approchait, mais arkanta restait impassible dans son sommeil fictif.
Des pas s'approchaient, arkanta savait que quoi que ce soit cette chose lui voulait du mal, puis il reconnu le pas d'un cymek, cette horrible créature s'approchait de lui.

Le cymek tenait une arme a plasma, arkanta le savait, mais ne bougeait pas, son sabre cacher sous sa cape était prêt a sortir.
Le cymeks était a moins de trois metres... deux metres... un metre ...
Là, Arkanta se releva tranchant le bras du cymeks d'un mouvement aussi agile que puissant, Le cyborg ne bougeait plus...
Il était encore vivant mais son systeme moteur avait été endommagé, Arkanta savait que s'il le laissait en vie il se regenererait rapidement, c'est pourqui il donna un enorme coup vertical tranchant en deux le cymek.

Mais il n'etait pas seul, a peine fut il tomber qu'on en entendait déja au moins 3 autres arrivés. Arkanta se saisit du double kodachi qui se trouvait sur une armure de bushi, ces armes était parfaites pour un combat inégal comme celui si légere avec une capacité aussi bien défensive qu'offensive.
Arkanta s'agrippa sur une barre se trouvant au dessus de l'entrer le premier cymek entra cherchant désespéremment sa cible, deux autres arriverent, c'étaient des cymeks d'elite, le premier ne devait être qu'un éclaireur, Arkanta descendit de son perchoir coupant une premiere tête, les deux autres se precipitèrent vers lui un sabre sorti de leurs poignets, Arkanta esquiva une premiere attaque et bloqua l'autre en croisant lesdeux kodachi, il passa derriere le cymeks sans meme que celui ci s'en rende compte et l'egorgea comme s'il s'agissait d'un animal de ferme.

Le dernier semblait etre leur chef, il fonça en direction d'Arkanta l'arme en avant, ce dernier le regardait foncer vers lui comme s'il allait s'arreter devant lui, au dernier moment il se baissa, et fit tomber le cymeks,

Arkanta voulait le faire parler mes trop tard deja, il avait enclencher l'auto destruction il ne restait que 10 seconde avant l'explosion, Arkanta maitrisait parfaitement l'evasion mais il savait que le dojo ne resisterait pas a une telle explosion dans la salle se trouvait un surfight, engin utilisé par les jeunes pour se deplacer dans les rues de senata arkanta mis le cymek dessus démarra l'engin et l'envoya par la fenêtre moins de 2 seconde apres il explosa.

Il y avait quelques fenêtres a remplacer mais le dojo était sauver...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Empereur d'Arkanta
Empereur
avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Le DoJo de Maitre Shinseï   Mar 30 Aoû - 21:45

Arkanta méditait depuis environ une heure dans le dojo, sans qu'il ne vit ni entendit personne. Le dojo n'était plus que l'ombre de lui meme, loin était le temps ou, les grand maitres était la quotidiennement.
Arkanta était une des seuls personne a se rendre encore au dojo, il souhaitait lui redonner son éclat d'entan, mais comment faire?
Le jardin qui anciennement était le plus beau de Senata, n'était plus que fleur deperissantes et mauvaise herbes.
Les fenêtres avaient été vandaliser, les armes et les armures d'expositions avait été volés.
Arkanta avait terminer sa méditation.
Il s'apprêtait a sortir lorsqu'il entendit un bruit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Simistrius
Empereur
avatar

Nombre de messages : 5
Empire : Dans l'ame de chacuns...
Date d'inscription : 30/08/2005

MessageSujet: Re: Le DoJo de Maitre Shinseï   Mar 30 Aoû - 22:17

Alors que certains discutait et d'autres miditait ou encore s'entrainait quelque chose s'intensifiat dans le ciel ecartant nuages et vent...Une lumière de plus en plus intenses se fit jusqu'à pratiquement aveuglé les personnes présentes à ce moment...
Puis soudain la lumière ce concentrat en un point pour crée une forme tombant dans le dojo à travers le ciel...La chose finit par s'écraser au sol dans un énorme fracas qui fit trembler les murs et retentit jusqu'au fin fonds de la station orbitale...
Lorsqu'on se rapprochais on pouvait apercevoir dans une lumière quasi aveuglante un homme en aube noir avec des ailes ectoplasmique d'Archange qui est souillé et brulé par le chaos...La chose se tenais immobile fuamnt encore de la chute et de l'impact...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Empereur d'Arkanta
Empereur
avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Le DoJo de Maitre Shinseï   Ven 2 Sep - 12:56

Arkanta entendit un bruit sourd, puis une enorme secousse, une odeur de fumée se dégagea ensuite il se précipita dans la salle d'où venait le bruit et vit un ange ainsi que l'empereur Lucius Simistrius.
L'ange avait-il des attention agressive, nul ne le savait...
Mais son arrivée ici devait etre un accident, car il avait l'aile droite cassé.
Il se tenait droit sans bouger fumant, on aurait pu croire une statue tres réaliste.


Qui êtes vous, Pourquoi etes vous ici, se risqua a demander Arkanta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Simistrius
Empereur
avatar

Nombre de messages : 5
Empire : Dans l'ame de chacuns...
Date d'inscription : 30/08/2005

MessageSujet: Re: Le DoJo de Maitre Shinseï   Mar 6 Sep - 22:49

L'ange dont la lumière reprenant peu à peu sont intensitée se tenant là avais cru entendre une voix s'élever de derrière lui...Il fit un effort pour se tourner et vit une personne qu'il ne connaissais pas ou avait oubliée...
Peu à peu ses ailes se refermèrent et s'integrèrent au corps de la chose...La lumière ne s'amplifiat plus mais disparaissait...Et bientot un homme apparut à la place de l'Archange...Un jeune homme les cheveux blancs,les traits tirés... Il paraissait avoir environ une vingtaines d'années...Se tenant tant bien que mal sur ces deux jambes , souriant, il mumurat d'un ton heureux
: J'es réussi ??J'es réu...ssi ???
Ne tenant plus , sa vision se brouilla et il tombat au sol un large sourire sur ces lèvres...Des plumes d'une puerté incroyable, blanches, se mirent à virvoltées au dessus du lieu de l'impatct...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le DoJo de Maitre Shinseï   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le DoJo de Maitre Shinseï
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Maitre-Stronger Pandawa eau lvl 139.
» Maitre-picoleur, pandawa au marteau [niveau 199]
» aerdala futur panda air sur hécate
» Maitre ingénieur.
» Quel aurait été le meilleur maitre de guerre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Planetium :: Planetium RP - Sénata V :: Légendes Urbaines-
Sauter vers: