AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 l'appartement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaede
Empereur
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: l'appartement   Sam 7 Jan - 23:34

[hrp] correction en cour [/hrp]

Tic, tac, tic, tac… Après un long moment passé en compagnie des personnes de la taverne chimérique Kaede les avait quittés en fin d’après midi. Elle avait mit le cap en direction de l’appartement de ces parents dans les quartiers chic des Heber. La nuit commençais à tomber mais l’endroit était beaucoup plus raffiné les rues n’étaient pas envahies d’immondices. Cherchant le numéro exact du bâtiment Kaede parcourait les grandes avenues vides.

_ C’est ici…

De l’extérieur le bâtiment semblait gigantesque. C’était une immense tour ronde qui avait pour murs des bais vitrés. Kaede approchait de la porte d’entrée qui s’ouvra automatiquement devant elle. Derrière un comptoir une hôtesse accueillait les personnes. Kaede ce dirigeait vers elle.

_ Bonjour je souhaiterais savoir à quel étage je dois me rendre pour accéder à l’appartement numéro treize ?

L’hôtesse me dévisagea avant de me donner l’information que je souhaitais. Je pris l’ascenseur et appuyais sur le bouton 75. A chaque arrêt je sentais mon cœur faire un bon. Cet ascenseur était rapide mais je n’aimais pas la brutalité de l’arrêt. Je sortais de l’ascenseur et devant moi une vue incroyable, je pouvais voir une grande partie de la cité de SénataV. Quelle ville magnifique de nuit… Toutes ces lumières… Je marchais alors en direction de l’appartement de mes parents. Arrivée devant le numéro treize je stoppais net. Un petit paillasson se tenait devant la porte de bois. J’approchais ma main de la poignée ronde et la tournais doucement. Il fessait sombre et le vent soufflait dans l’appartement. Je fermais la porte, retirant mes chaussures que je déposais sur le coter avant d’avancer droit devant. J’entendais une musique mais je n’y fis pas attention, les lumières s’allumaient une à une au fur et à mesure que j’avançais. Arrivée au salon je restais figée devant tant de beauté. Est-ce que mes parents avaient vraiment vécu ici quand ils se trouvaient à SénataV ? J’approchais de plus en plus du salon ou la fenêtre était encor ouverte. Je fermais celle-ci avant d’admirer chaque recoin de la maison. Je me dirigeais vers la chambre ou un grand lit y était installé, les draps n’étaient pas défaits pourtant la radio fonctionnait toujours. C’était de là que provenait la musique… Douce et calme musique je me sentais ici bercée et sereine. Il y avait aussi un meuble orné d’un miroir ou il y était inscrit au rouge à lèvre « Pour toujours avec toi » Personne n’était donc venue ici depuis la mort de mes parents ? Même pas les femmes de ménage ? J’ouvrais maintenant l’armoire ou une magnifique garde robe s’étalait. Je passais ma main sur les tissues fins et soyeux, ils sentaient encore la lessive… Je me penchais tout en bas, là ou les chaussures étaient rangées. On pouvais voir dans le fond de l’armoire deux petites visses. Je sortais mon canif et les enlevais. La planche tombait laissant un carnet et plusieurs autres documents. J’attrapais le carnet, fermais l’armoire, sautais sur le lit et commençais à feuilleter le carnet intitulé « mémoire d’une vie ». Je commençais à lire. Chaque mot, chaque phrase étaient comme un couteau que l’on me plantait dans le cœur. Prise de fatigue je m’endormis le carnet près de la poitrine


Dernière édition par le Dim 8 Jan - 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede
Empereur
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: l'appartement   Dim 8 Jan - 2:24

[hrp] correction en cour [/hrp]

Je commençais alors un sommeil agité, pleins de souvenirs qui n’étaient pas les miens… Ces souvenirs que personnes n’avaient partagés avec moi… Pourtant je pouvais me rappeler la douceur de ma mère, la chaleur de mon père… Tans de souvenirs qui m’appartenais mais qui s’évanouissais chaque jour de plus en plus… Je pouvais voir le visage de ma mère.
« C’était un soir comme les autres, pourtant c’est ce soir là que je le rencontra » le visage de mon père qui se rencontrai pour la première fois. Je me tournais dans les draps blancs essayant de chasser de mon esprit toutes ces images de leurs passées… Pourquoi n’avais je pas fait partie de leurs futur, de leurs présent ? Je me réveillais en sursaut, j’étais tombée hors du lit tellement j’avais bougé. Je me levais mis le carnet sur la table de chevet et allais dans la salle de bain. Quelle magnifique salle de bain… Elle était carrelée tout en blanc et les étagères contenaient des multitudes de flacons de toutes les couleurs. Je m’approchais du robinet et fis couler l’eau chaude et froide. Laissant la baignoire se remplir j’observais les flacons un par un. Vert, rafraîchissement d’un cactus ; Violet, parfum aromatiser figue ; Rouge, cerise ; Orange, orange et encore pleins d’autres flacons contenants une multitudes de couleurs et de parfums. Je pris un flacon rouge au parfum de fraise j’y déversais quelques gouttes de son contenue avant de me plonger dans ce bain bouillant. De la vapeur s’échappait du bain et je laissais mon esprit vaquer à ces pensées. Ces pensées qui s’intéressèrent directement au contenue du carnet. Comment ce fessait il que mes parents ne m’ai jamais emmené avec eux sur SénataV ou encore d’autres endroits que la planète ou j’étais ? Tic, tac, tic, tac… le temps passait vite, je sortais de mon bain rapidement et allais enfiler une tunique de ma mère. Je dus y faire quelques ourlets provisoire le temps de me trouver d’autres vêtements. Je ne quittais désormais plus le carnet que ma mère avait tenue tout au long de ça vie. J’espérais y trouver des réponses à mes questions… j’étais installée dans le salon lisant encore et encore le carnet comme si il m’avait envoûté. Je lâchais pourtant quelques instants ma lecture pour voir le soleil ce lever. C’était un spectacle merveilleux, des nuages roses un ciel croisé entre le rouge et le orange et en bas le soleil d’une éclatante lumière jaune qui commençait tout doucement à se lever. Je reportais mon attention sur le carnet. « Aujourd’hui c’est la guerre, serais-je assez forte ? Est-ce que j’arriverais à motiver mes troupes ? » Ma mère elle si forte, si sure d’elle doutait. Enfin je perçais les secrets de mes parents petit à petit, et plus j’avançais plus je me rapprochais de mon but. Cependant la lecture ne coupait pas mon appétit qui commençait à s’accroître. Me dirigeant vers la cuisine je commençais une nouvelle inspection. Ou ce trouvais le frigo ? Devant moi une pièce assez petite ou un mur était intégralement remplis d’étagères et de meubles. Un autre il y avait un lavabo, un lave vaisselle et une cuisinière mi gaz mi électricité. Dans la cuisine une petite table de bois avec ces deux tabourets. Je fouillais partout et trouvais enfin de quoi manger… Le frigo était caché dans un des meubles de bois du mur. Tenant le carnet de la main gauche et ma fourchette de la main droite, je lisais et mangeais en même temps. Est-ce que mes parents recevaient des personnes dans cette maison ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede
Empereur
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: l'appartement   Dim 8 Jan - 17:00

[hrp] correction en cour/ Permission de l'empereur Karas d'utiliser son personnage RP [/hrp]

La fourchette à la bouche je continuais tranquillement de lire. Je sentis alors un grand courant d’air traverser la pièce. Levant les yeux du carnet je me balançais sur ma chaise pour apercevoir le salon. La fenêtre était grande ouverte et les documents que j’avais installé sur la table voltigeaient partout dans la pièce. Je déposais ma fourchette et mon assiette dans l’évier avant de me diriger vers le salon. J’approchais de la fenêtre regardant à droite à gauche. Sûrement une rafale de vent qui l’avait ouverte. Je fermais la porte avant de me pencher au sol pour rassembler les documents éparpillés. Je ne me sentais pas à l’aise tout d’un coup, une sensation désagréable d’être observée… Je me relevais les documents dans les bras et je regardais autour de moi, rien d’anormal. Je marchais le long du vestibule pour rejoindre la chambre de mes parents quand je m’heurtais à quelque chose ou plutôt quelqu’un… Une silhouette noire se dressait devant moi et mes yeux s’écarquillaient devant les longues canines de l’individu. Un vampire sans aucun doute… Il commençait à s’avancer dans ma direction et instinctivement je reculais… Mon regard fixé sur ces canines je vis les contours de ça bouche se déformer.

_ Qui est tu ?

Ces mots il ne fessait que les répéter d’une voie de plus en plus menaçante. Je reculais toujours en direction du salon quand le vampire m’attrapait le bras droit. Il me secouait violemment mais ma bouche fermée comme une tombe ne lâchait ni un mot, ni un cri.
Alors qu’il commençait à perdre patience je vis une lumière blanche transpercer le vampire… Le regard de celui-ci commençait à s’éteindre me lâchant il tombait à terre, et ça bouche laissait maintenant couler sur son visage et sur le sol un mince filet de sang. Je le regardais partir loin de ce monde… Je relevais alors ma tête et je vis une grande armure, c’est yeux passèrent d’un rouge sang à un cyan magnifique. Il essuyait la lame de son katana qui était recouverte de sang. Apparemment la lumière n’avait été que l’éblouissement du soleil se réfléchissant dans ça lame…


_ Qui êtes vous ?

L’armure tournait son regard dans ma direction, cela lui semblait normal de tuer une personne et cela ne semblait pas le heurter outre mesure. L’armure en plus d’être grande était magnifiquement conçue. D’une grande beauté et d’une étrange complexité l’assemblage n’avait pas du être une partie de plaisir...

_ Je suis Karas, et toi qui es-tu ? Que fait tu ici ?

Je l’observais intégralement me demandant qui pouvais être caché à l’intérieur… Pourquoi ce dénommé Karas ce trouvais il dans la demeure de mes parents en cet instant ?

_ Je suis Kaede, fille d’Iroël et Huong ! Je suis ici pour trouver des réponses à mes questions…

Karas rangeait le Katana dans son fourreau avant d’avancer vers moi. Il alla ouvrir la fenêtre vérifia que le vampire n’était plus qu’un simple cadavre avant de le prendre et de le balançais pas la fenêtre. Je mis ma tête pas la fenêtre pour regarder le corps tomber quand Karas m’attira un peut plus loin de la fenêtre avant de la fermer et de commencer à me parler.

_ Heureusement pour toi que ce vampire ne sache pas qui tu es… Maintenant laisse moi te dire une chose tes parent je les ai connue… Et je serais près à te guider quelque fois dans tes recherches.

Je regardais maintenant Karas avec une toute autre attention, il avait connu mes parents… Je progressais chaque jour de plus en plus. Il pourrait peut être m’aider à franchir des portes qui m’étais encore inaccessibles…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede
Empereur
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: l'appartement   Mar 10 Jan - 12:53

[hrp] correction en cour si si je vous assure ça va venir XD [/hrp]

Karas était maintenant installé sur le canapé du salon. Il se tenait droit comme un piqué et semblait regarder devant lui. Mais comment savoir exactement ou son regard se dirigeait ? Ces yeux étaient totalement emplis de cette couleur Cyan. Je tenais un chiffon humide dans ma main et le passais à l’endroit ou le vampire avait laissé couler son sang. Concentrée sur cette tache de sang qui ne partait pas du plancher je me posais des questions. « Heureusement pour toi que ce vampire ne sache pas qui tu es » Est ce que j’avais fait quelque chose de mal ? Est ce que mes parents avaient été impliqués dans une histoire avec des vampires ? Comment connaître et comprendre mes parents ? Je continuais à frotter en vain il restait toujours une petite tache de sang sur le plancher. Je me relevais, direction la cuisine ou je laissais tremper le torchon dans une bassine d’eau bouillante. Je revins au salon Karas n’avait pas bougé d’un millimètre, dormait ‘il ? Je m’approchais de lui sur la pointe des pieds avant de passer ma main devant son visage.

_ Ça t’amuse ?

Je sursautais en entendant ça voie, une chose était maintenant sur il ne dormait pas… je m’excusais tranquillement avant de m’installer face à lui. Je regardais son visage avec force comme pour essayer de percer cette armure de mon regard. Rien ni fait. Il était aussi impénétrable que les profondeurs de l’enfer.

_ Pouvez-vous me parlez de mes parents ? Qu’ont’ils fait dans cette univers ? Comment ce sont ils rencontrés ? Pourquoi est ce que le vampire ne devait pas savoir qui j’étais ?

Un flot d’autres questions sorti de ma bouche sans que je puisse m’arrêter, je voulais tellement tout savoir sur mes parents ! Je regardais Karas qui ne disait pas un mot, allais je enfin trouver des réponses à ces questions qui me hantaient jours et nuits ? Il penchait son visage vers moi avant de me tapoter la tête et de se lever en direction de la porte.

_ Ton père à jadis était un chef de l’alliance de la Seele, trouve ce qui la concerne et une partie de leur vie, de leurs choix ainsi que les conséquences te serons dévoilés, mais je doit maintenant te laisser. Je reviendrais une autre fois. Mais prend garde à ne pas te faire remarquer, tes parent n’avait pas beaucoup d’amis surtout ton père…

Je m’étais relevée regardant Karas tourner la poignée de la porte d’entrée et disparaître comme si rien ne c’était passé. Je restais un moment plantée au milieu du salon, quand je réalisais enfin que j’étais toute seule. Je me dirigeais rapidement vers l’Interphone me donnant un lien direct avec l’hôtesse d’en bas.

_ Je reprend l’appartement numéro treize, je vous envoie des doubles concernant les droit qui me sont accordée et envoyait moi quelqu’un à la bibliothèque de SénataV pour récupérer tout les documents concernant l’alliance de la Seele, ainsi que tout ce qui se rapporte à l’empereur Iroël et ça femme Huong. Faite ça vite je suis pressée !

Je raccrochais au nez de l’hôtesse, j’avais enfin du concret du solide ! Je ne sais pas se que cela me ferais découvrir mais je voulais le savoir par dessus tout ! Combien de temps allais-je mettre dans mes recherches ? Il me fallait faire vite dans tout les cas… D’après les informations un fou du nom de NeXuS prenait le contrôle de l’univers… Et il n’hésiterait pas à détruire tout ce qui le gênerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'appartement   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'appartement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appartement, maison à louer ou vendre §
» Votre maison ou appartement.
» [Question] Crâne de Dragon et Appartement de Daenarys (résolu)
» voleur de dragon & appartement de Daenerys
» Utiliser plus d'un appartement dans un même building

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Planetium :: Planetium RP - Sénata V :: La Cité de Sénata V-
Sauter vers: