AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Temple D'Hécate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amahkrah

avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 13/03/2005

MessageSujet: Le Temple D'Hécate   Lun 7 Nov - 20:46

L'ombre encapuchonnée avait directement filée au Temple condamné après être sortie du Marcheur du Ciel. Elle se tenait face au temple, plus sombre que jamais, il se dressait là sous un amas de sombres nuages. L'endroit tout entier semblait prostré, détruit de l'interieur...

Les portes étaient barrées, de tout eévidence Orpaelio et Clisty ne s'occupaient plus du temple depuis fort longtemps... Des années peut être? Peut importait après tout, désormais, Elle était de retour au Temple.

Elle s'approcha lentement dans sa cape verte sombre et d'étoffe si fluide.... Tellement fluide et sombre qu'elle semblait glisser dans les ombres. Elle avança sans se soucier des portes fermées et condamnées. Les portes s'ouvrirent naturellement, presque comme si elles s'inclinaient a son arrivée. Elle pénétra le Temple, tout était froid, figé, sombre, en ruines...

Les portes se refermerent puis alors se fit un signe de vie dans le petit jardin d'hiver situé juste à droite dans l'entrée, deux hibours vinrent en courant et en jappant vers l'Ombre encapuchonnées. Avant de l'avoir atteinte, les deux créatures se figèrent. L'ombre fit un petit mouvement de tête, inclinant la capuche. Les creatures restèrent figées, l'air terrorisé. Les murs eux même semblèrent retenir leur souffle.

Lentement, elle "glissa" jusqu'à la statut détruite d'Hécate. La jadis si grande et belle statut, détruite de rage avant son départ. Cela faisait si longtemps... Bien plus encore qu'il n'y paraissait, mais au fonc, 10 années de plus ou de moins, desormais ce n'était plus grand chose... si insignifiant...

La capuche s'orienta vers le haut de la statue. Deux fines mains, d'une pale couleur, halées d'une lumière opaque sortirent de la cape, on ne pouvat distinguer la couleur de la peau a cause de cette etrange lueur l'entourant. Les deux mains se dirigèrent lentement et soigneusement sur les rebords de la capuche pour délicatement la retirer. L'ombre se dissipa autour du visage, percée par la halo lumineux. Les yeux lentement s'ouvrirent, leur gris semblait si froid et si mort... Aucune expression n'animait le visage, un cadavre même aurait pu rivaliser d'expressivité.

Une sorte de rumeur s'éleva du temple, de ses entraille, des pierres brisées de la statue... la colère sembla quelques seconde gagner l'ensemble du Temple. Immobile Amahkrah leva doucement les bras, les paumes vers le plafond. Puis la rumeur se transforma en crepitement, comme si une forte pluie s'abattait à l'interieure même du temple, les murs battaient, hurlaient, grondaient.... Imbassibla Elle garda tout son calme, imperturbable, comme toujours. A ce vrombrissement vint s'ajouter un chant crystalin. Une seule note raisonna, provenant d'Amahkrah et révélant une voix de soprano. La note se prolongea, longtemps... inviolable, résonant de plein fouet sur chaque mur, chaque carellage, chaque brique, chaque tapisserie, chaque autel, chaque statuette du temple et de ses souterrains. Le grondement se fit alors plainte... Un long cris déchirant, mélancolique. Les murs, eux, avaient compris le sens de ce retour, et de toute évidence, ils le refusaient...

Durant cette note mélodieuse résonante, les traits d'Hécate devinrent peu a peu ceux de jadis. La statue se reformait sous ce chant étrange. Quand chaques poussière fut remise a sa place d'antant, le chant s'estompa lentement, entrainant avec lui, la chute de la rumeur. Les murs saignaient encore, mais comme jadis, il se remirent a rayonner, mais ler lueur était désormais pale, si pale que celle qui entourait la peau d'Amahkrah.

Lentement, elle remit sa capuche. Son dessin premier était accompli, le Temple d'Hécate étaient désormais de nouveau ouvert, bien que sa maitresse en resta innaccessible. Se temple, jadis lieu de prière par l'aura qu'il dégageait était désormais, un lieu de recueuillement, la nouvelle aura dégagées étant empreinte d'une peine incomensurable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WereWolf
Empereur
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Re: Le Temple D'Hécate   Lun 7 Nov - 21:10

Elle seule peut entendre les pas qui monte les marches encore defoncés du temple. Elle seule peut sentir le froid qui l'accompagne. Elle seule peut ressentir la peur qui soudain viens se meler à la detresse du lieux. Elle seule sait que la mort avance de concert avec celui qui arrive. Peu de personne l'on vue sous cet aspect, peu sont ceux qui ont garder leur raison apres l'avoir vue.

Une chaine noir bardé de pointes se glisse à l'interieur en suivant les angles du mur. Un serpent n'aurait pa eue plus de chaleur. Les pas raisonne. Il aurait pus laisser ses empreintes dans le marbre si il n'avait pas été si ... si mort.

Elle seule peut le sentir, elle peut même le voir. Elle n'a pas besoin de se retourner pour savoir.
Il est la, dans l'embrasure de la double porte. Elle le sait recouvert de sa lourde armure de guerre, souillée par le Chaos. La tête de loup gravée dans son epaulette droite. Les piques et les chaines qui le recouvre sont les marques de sa douleur... et de celle d'Amahkrah. Son Ombre s'etend dans la piece déjà. Elle commence à devorer toute lumiere, assoifée et jamais rassasiée. Le temple n'a plus d'effet sur lui comme dans le temps. Il suinte du desespoir, de la vie qui s'echappe. Hecate n'y est plus aussi forte... Il le sent et ne peux s'empecher de sourire.

Les Chaines avancent, sombre serpents mortels, glissant, venimeux, suintant la glace, la mort et la pestilence. Elles laissent derrierent elles des traines rousses. Elles passent de chaque cotés des pieds de l'Imperatrice... Elle les voies sans les regarder, elle le voie sans le regarder. Il fait deux pas de plus pour être à l'interieur. Un nouveau venue le traverserais sans se rendre compte de sa presence et trouverais la mort en ressortant. Mais personne... personne, Le temple est aussi vide que lui ou que l'Imperatrice qu'il est venue trouver.

Il la regarde, elle ou son âme. Il la desire, elle ou son âme. Il la hais et l'aime, elle et son âme. Son poing se ferme. Son voyage et ses tortures seront bientot eteintes. Il est venue chercher la liberation. Il est venue accomplir le dernier acte de la tragedie qui l'a pousser a creer la Chaos Legion. Quand le nom de ses soldats resonnera encore dans l'espace, accompagnant les cris des victimes des massacres, Wolf sera libre, enfin.

Elle sait pourquoi il est la.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amahkrah

avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 13/03/2005

MessageSujet: Re: Le Temple D'Hécate   Lun 7 Nov - 21:55

Un mince sourire vint enfin etirer ses lèvres, elle n'avait finalement pas eu à attendre, mais il la sous-estimait trop cette fois ci. Lentement, elle retire de nouveau sa capuche, puis se retourne vers l'Ombre menaçante, toujours souriante. Ses cheveux flottent légèrement autour de son visage. Elle sourit tandis que lentement les chaines se glissent sous sa cap, montant le long de ses mollets...

Une lueur de défi embrase soudain ses yeux, elle le fixe, se moquant presque de la passion qui le tiraille. Il a beau essayer, il ne peux ressentir ce qu'elle désire de lui et jusqu'ou va son désir pour lui. Malgrès les chaines, elle avance vers lui, le pas léger et gracieux, tout opposé à celui du Loup.

Elle lui fait face, provocatrice. Le sourire reste accroché au coin droit de ses lèvres, puis lentement, sans utiliser sa voix, elle fait raisonner ses mots en Wolf.

Alors mon appel t'est bien parvenu. Tu es presque devenu un chien mon loup. Tu as accouru à ma plainte. La voix est des plus mielleuse et provocatrice. Tu crois pouvoir ainsi attrister mon Temple encore plus que je ne l'ai déjà fait? Ou peut etre suis je visée moi même? prennant un air légèrement surpris et affolé, faussement bien évidement. Tu veux me détruire peut être? Malheureusement je craint que tu ne puisses rien en ce lieu. Il me protège et sublime ma puissance mon beau Loup.

Un rire se déploie dans le Temple, c'est celui d'Amahkrah. Il le sait, elle fait tout pour le provoquer, mais il n'est pas sur que ce soit du bluff, et ça l'énerve bien plus encore, à n'en point douter. Elle reste la le défiant, les chaines semblent s'être arrêtées dans leur progression, elle on légèrement relevé le bas de la cape, decouvrant des pieds et le bas des mollets nus, rayonnant autant que le reste de la peau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WereWolf
Empereur
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Re: Le Temple D'Hécate   Lun 7 Nov - 22:32

Il l'observe. La lumiere semble filtrée à travers lui. Il ne reagit pas a ses provocations. Son visage reste impassible. Il la regarde. Il ne la voie pas. Il semble detailler son sourire, son regard, ses levres, sa peau si pale.

Les chaînes qui semblaient vouloir s'arretter quand elle avait pris la parole reprennent leur assention. Il ne parle pas. Il avance de quelques pas. L'ombre se fait plus oppressante s'enroule autour des colonnes du temple, autour de la statue d'Hecate qui regarde les deux personnes de son pied d'estrale, elle s'enroule autour des chevilles de l'Imperatrice suivant les chaines sous la robe. Il sourit afin. Son sourire est aussi froid que son âme. Quand il ouvre enfin la bouche on peut discerner le brasier qui brule en lui. Sa voix est grave, troublante, decharnée.

"Moi aussi je suis heureux de te retrouver Imperatrice..."

Il avance encore, il est à moins de cinq pas de la Dame. Les Ombres qui danses autour de lui, comme des âmes en peines tentant d'echapper à son aura, semble ne pas pouvoir approcher le corps de l'Imperatrice. En est-il troublé?

"Amahkrah... Ma tres chére. J'ai si longtemps attendus ton retour. Cesse donc de te moquer, tu sais pourquoi je suis la. Tu sais tres bien que je ne viens pas pour ce temple car sa puissance n'est pas passe, ni même present mais bien futur, tu sais que bientot la statue d'Hecate portera un autre visage, tu sais aussi que ce n'est pas dans une intention de conflit que je viens la, mais pour accomplir ma tache... Tu as déjà accepter. Tu ne peux plus eloigner cette coupe de tes levres. Je suis la pour toi!"

Il s'approche encore de deux pas.

"Les forces qui sont à l'oeuvre nous depassent autant toi que moi. Accepteras tu enfin que nous trouvions le repos. La damnation est si lourde... Je peux me battre encore si tel est ton souhait, je peux me battre encore et même etternellement... Amahkrah... Il est bientot temps pour nous. Supporteras tu encore cette douleurs, mon armure à moi est une vierge de fer et elle ne peut s'ouvrir qu'une ultime fois. Libere nous accepte ton sort enfin."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amahkrah

avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 13/03/2005

MessageSujet: Re: Le Temple D'Hécate   Jeu 10 Nov - 16:08

un petit ricanement retenti d'abords dans le temple. Elle se met a tournoyer sur elle même, les chaines retombant inertes a ses pieds. Sosu les pas de danse le bas de la cape se relève laissant apparaitre jusqu'au genou les jambes entourée d'une lumière pale. Le rire devient machiavélique, sadique. Elle fini par s'arrêter de tourner, les bords de la cape découvrant légèrement ses épaules, elles aussi hallées de lumière. Elle sourit. Le regarde, toujours de cet air de défi si propre a elle même.

Ainsi, même en subissant mille tourments, il te parvient les échos du futur, mon beau loup.pointant le visage d'Hécate du doigt Toi aussi -tu sais- de quoi en retourne l'avenir... Et tu penses que je l'ai déjà accepté... Et tu fais oeuvre de faucheuse je supose? Le loup qui vient emporter mon âme. La voix est redevenu des plus sérieuses au fil des mots, plus perçantes. Le regard quand à lui se fait pénétrant, hypnotisant...

Peu a peu la lumière dégagée par le petit corps à demi voilé d'Amahkrah prend le pas sur l'ombre, la ramenant près de son propriétaire. Le vombrissement des entrailles du temple reprend, plus féroce, plus effrayant que précédement. Les portes du temple claquent. Puis elles se referment bruyament. A son tour, Amahkrah avance de quelques pas, lentement, sans quitter le loup du regard.


Et tu crois réellement, Wolf, Roi démon, que je suis damnée? Considère tu comme damnation le fait que la mort comme la vie me soient interdites?

Oui.... Peut être que cela relève d'une damnation éternelle, les tourments que j'ai eu a souffrir sont bien différent des tients. Car ce que je dois accomplir, et bine différent de ce que Tu dosi accomplir.


Reculant la tête légèrement, un faux sourire se dessine au coin d'une lèvre, mais le regard ne quitte pas celui du roi démon, la gravité des traits de se délie pas. Le sourire ressemble plus à une grimace de dégout d'ailleur.

Tu juges de ce qui est bon pour nous, et non pour moi, Wolf. Tu sais très bien, que jamais je ne trouverai ce repos que tu me fait miroiter. Si ton armure est vierge de fer, je suis le boureau qui te l'a mise, et qui pourra t'en délivrer. Moi, mon bourreau c'est Hécate, et ma Vierge de Fer c'est ma destinée, je la souffrirai éternellement, Wolf. Ce que tu désires, au fond, c'est être a mes côtés, libéré de ton armure.

Une profonde tristesse fini par s'arrimer sur le visage rayonant d'Amahkrah, elle recule d'un pas, brisant le lien établi par le regard, elle ne parle plus, sa voix résonne désormais directement dans l'esprit de Wolf

Oui, si je suis revenue, c'est que j'ai déja décidé de porter ou non cette coupe que tu me tends à mes lèvres, mais il n'est pas encore temps de révèler cela, Wolf.

Elle avance vers Wolf, posant le plat de la main a quelques millimètres de l'armure, puis continue son chemin vers le jardin d'hiver. Là se trouvent deux magnifiques fleurs d'un gris si brillant que celui des yeux d'Amahkrah, les éphèméres du paradis... Ses fleurs... Offerte il y avait très longtemps et toujours pas fanées, prouvant l'attachement de leur maitresse a elles... Depuis tout ce temps, elle n'avait pas cesser de penser à cela... Malgré... "tout ça"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WereWolf
Empereur
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Re: Le Temple D'Hécate   Ven 11 Nov - 17:29

Wolf la suis du regard. Ses chaines se raniment comme habités d'une vie propre. Elle se retracte, se releve comme des serpents charmés. Le démon inspire et sers les poings dans un grincement de metal. L'ombre semble explosé autour de lui. Tout est d'un coup plus sombre et si ni l'un ni l'autre ne peux vraiment ressentir le froid, la buée qui s'echappe de leur lévres atteste de la temperature glaciale. Elle observe les éphèméres du paradis caressant du bout du doigt les petales si douces, si fragiles qu'elle pourrait se faner à tout autre contact. Il se tourne pour la regarder, il la détaille, s'avance dans son dos. Elle le sens. Il leve une main, la tend pour la poser sur son epaule mais se ravise de la toucher et laisse retomber son bras le long de son armure d'airain. Les chaines barbelés autour de lui continue de danser. Petit à petit le givre se forme sur les dalles, les murs et les colonnes de la salle. Hecate semble pleurer des larmes de glaces et la temperature ne cesse de baisser. Il fait un pas en arriere et se tourne vers la statue qui les observent imperieuse, silencieuse, si grande.
A l'entrée un loup gris se pose sur le perron, il fait un tour sur lui même, ses yeux s'illuminent quand la lumiere se reflete à l'interieur. Il se pose et semble attendre. Parfois il regarde à l'interieur comme si il attendait quelquechose.

"Amahkrah... Regarde le monde autour de nous. As-tu parcourus les couloirs du Senat? As tu entendus les conversation dans les Chambres. T'es tu promené dans les rues boueuses de SenataV? Cette cité represente l'Univers dans son ensemble. Observe bien ceux d'aujourd'hui! J'ai déjà gagner et tu n'y changera rien avant de partir. La partie c'est terminé et sais-tu ce qui est le pire?..."
Il marque une pause, plongeant ses yeux dans ceux de la déesse.
"...Elle c'est terminée sans nous Amahkrah."

Il se tourne vers Elle. A l'exterieur on entend un jappement. Un autre loup monte les marches du temple suivis d'un troisiéme plus bas. Les deux nouveaux sont encore hors de porté de vue du Démon et de L'impreratrice.

"La pourriture, la corruption, la haine, la colere, la peur, la vanité, l'orgueil, la luxure.. Voila ton monde. Voila mes actes, nos destins... Finissons en... Tu n'y peux plus rien. Regarde les grands de ce monde comme ils ont changés. Nos noms ont ete oubliés, notre grandeur n'est même plus un souvenir. Seul persiste dans les echos du temps les consequences de nos actes passés... Tu ne peux plus rien qu'accepter."

Il leve la main en invitation.

"Allons Amahkrah, le temps est venue... Pour répondre à ta question... Oui je suis celui qui est venue t'emporter... Et tu sais aussi bien que moi qu'Hecate se meurt aujourd'hui... Le Chaos à remporter l'Ultime bataille... Celle qui donne à l'histoire un ton irreverssible... Allons ma douce accepte de rencontrer tes maitres..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archange Chicago
Empereur
avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 24/09/2005

MessageSujet: Re: Le Temple D'Hécate   Mar 27 Déc - 6:19

Cela faisait maintenant quelques temps que l’homme que je suis avait perdu la mémoire. Depuis quelques flashs reviennent mais leur rareté se confirme de jour en jour. Lorsque j’arrivai devant un bistrot nommé le marcheur du ciel et que je vis une ombre encapuchonnée j’eu de nouveau une sorte de flash qui me propulsa dans une pensée lointaine, une vie, la mienne semble-t-il. Mais pourquoi ? Connaîtrais-je cette ombre ? Reconnaîtrais-je sa présence ? C’est ce qu’il semblait paraître au fond de moi. Je décidai de la suivre et celle-ci me mena jusqu'à l’endroit ou se tenait un palais me semblant familier. Ce n’était qu’une ruine mais à mes yeux elle avait de la valeur, une grande valeur. Je m’avança et fut pris d’un sentiment de confiance. Je stoppai net devant la porte sentant une présence autour de moi mais il n’y avait rien, j’avais beau me retourner encore et encore, la présence s'agrandissait mais il n’y avait toujours personne. La présence continuait de s’accroître et se dissipa en une instant c’est alors que je fut pris d’un frisson et qu’a l’oreille me fut soufflé.

Elle est de retour au Temple.

Pris de panique je pénétrai la battisse. Aveuglé par la lumière s’émanant d’un être, je ne distinguai pas directement qu’il s’agissait de l’ombre qui m’avait semblée familière. Elle n’était pas seule. Accompagnée d’un être étrange. En pleine discutions je les coupai sans y faire vraiment attention.

Excusez-moi ! Pouvez vous me dire quel est donc ce temple étrange ? Il me semble le connaître et vous par la même occasion. Mais lors de ma troisième résurrection ma mémoire a été effacée et seules quelques images sont encore gravées dans ma tête, ce lieu en fait partie ! Rappelez-moi s’il vous plait !

Il s’agenouilla regardant l’ombre qui était en fait une femme et attendit une réponse pouvant peut-être l’éclairer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Temple D'Hécate   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Temple D'Hécate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Musique du temple de classe Pandawa
» [Nantes] Samedi 16 octobre au Temple du Jeu
» aerdala futur panda air sur hécate
» Le vieux village et son temple abandonné
» Temple d'adoration de Konrad Gavin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Planetium :: Planetium RP - Sénata V :: La Cité de Sénata V-
Sauter vers: