AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Atrius, histoire d'un Régent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atrius
Empereur
avatar

Nombre de messages : 4
Empire : Mezheardrix
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Atrius, histoire d'un Régent   Jeu 4 Aoû - 12:51

Age : 473 ans, d'après les archives de l'Empire Mezheardrix
Race : humain, bien que personne n'ai pu le vérifier

Particularités : Un homme sombre et étrange, voila la seule chose que l'on peut dire de lui avec certitude.
Vêtu d'une tunique sombre par dessus laquelle il jette une cape noire, la tête cachée dans sa capuche, le visage recouvert d'un masque métallique rouge sang, cet homme, pourtant pourvu d'une voix calme et rassurante, se présente toujours comme étant l'Héritier et Régent du Trône de l'Empire Mezheardrix, fils unique de l'Empereur Kayos IV, mais seul vrai dirigent de l'Empire.

Nul n'a jamais vu son visage, contamment caché derrière son masque de métal.
Dans les archives de l'Empire Mezheardrix, nous avons pu retrouver le document suivant qui semble expliquer l'histoire de cet homme énigmatique.


--------------------------


Voici l’histoire de notre Divin Empereur, Kayos IV!
Voici comment, dans son infinie sagesse, il su se sacrifier pour que son Empire survive!
Cette histoire, tout le monde dans l'Empire la connaît!
Pourtant, de par mon statut de Grand Scribe, je dois la retranscrire ici, afin que jamais personne n’oublie...

Seules les Etoiles savent quand le Grand Empereur Kayos naquit. Son nom d’enfance était Haytan. Ses parents furent le Noble Empereur Ilos XVIII et l’Impératrice Helya. Jamais l’on ne connu plus grand Empereur que le Très Sage Ilos! Par les Etoiles et leur Lumière, je vous le dis!
Pourtant, bien qu’Avatar des Dieux Créateurs, notre Saint Empereur doit s’incarner dans un corps mortel. Et comme tout mortel, vient le temps ou il doit rejoindre ses Ancêtres, dans le sein protecteur de la douce clarté des Etoiles.
Ainsi en fut-il pour Ilos.

Le jeune Haytan pris son nom d’adulte, Kayos, et se vit alors investi de la charge de son immense Empire. Il venait tout juste de sortir de l’enfance.

Bien que son règne fût moins éclairé que celui de son Auguste Père, Kayos IV fut un bon empereur. Il n’était pas craint de son peuple, et comme son illustre prédécesseur, il développa le commerce plutôt que les armes.
Sheegoth, planète mère du peuple Mezheardrix, et siège de son Empire, connaissait alors son âge d’or.
La douce Ryia, connue pour son infinie beauté, fut prise pour Impératrice. Elle donna à son Saint Epoux un fils, nommé Hordan.
Mais les Dieux aiment à jouer avec les humains. Et ils décidèrent de priver le jeune Prince de l’amour d’une mère. Elle mourut en couche. L’Empereur pris de très nombreuses maîtresses, mais jamais aucune d’entre elles ne montât sur le trône de jade de l’Impératrice.

Le très jeune Prince révéla rapidement une intelligence sans pareille, ainsi qu’une très grande beauté, comme sa mère.
Malheureusement, conscient de ses charmes et de son divin Destin, il devint rapidement un enfant exigent et fier. Trop fier selon certains nobles de la Cour.

Il venait d’atteindre le doux âge de huit ans lorsque les raids eurent lieu.
Les pillards venaient d’au delà de la bordure extérieure, probablement à la recherche de minerais divers et de richesses. Ils pensaient trouver un peuple de simples commerçants, incapables de se défendre et facilement exploitable. Toute une planète à réduire en esclavage!

Mais notre Saint Monarque, guidé par les Dieux, mena ses troupes au combat et repoussa les vils pirates. Le ciel de Sheegoth s’éclairait des lueurs du combat, tellement intense que la nuit se changea en jour. La lune Iighara elle même semblait pleurer des larmes de sang.
Le peuple Mezheardrix n’était marchand que par la volonté de son ancien Empereur, le Noble Ilos. Mais jamais il ne perdit les enseignements de ses ancêtres guerriers. En ce jour maudit entre tous, il retrouva les instincts du guerrier, et le goût de la violence et du sang.

Ce n’est qu’après le retour de la frégate impériale au palais que la seconde attaque eu lieu. Et contre cet assaut là, nul n’aurait rien pu faire. Ce n’est pas un vaisseau, ni même une flotte qui frappa la planète, mais la mort elle-même. La mort venue des confins de l’espace, bien au-delà de la bordure extérieure, de la ou nul ne s’est jamais aventuré.

Personne ne su jamais quelle fut l’arme qui frappa Sheegoth. Les gigantesques et magnifique cités, jadis érigées aussi haut qu’elles en touchaient le ciel, disparurent telles un château de cartes balayé par un souffle. Les mers furent asséchées, les déserts changés en lacs de verre en fusion, les vastes forêts en déserts de flammes et de cendres.

La colonie de Iighara fut instaurée par notre Divin Empereur Kayos au commencement de son règne éclairé. C’est cette colonie qui sauva notre peuple et ses coutumes. C’est notre Saint Empereur qui, pas sa grande clairvoyance, sauva son empire.
Lorsque les équipes de secours descendirent de la lune sanctuaire, ils ne retrouvèrent que 2473 survivants, sur une population comptant près de 8 milliards d’âmes.
Parmi ces miraculés aimés des Dieux, comptaient l’Empereur et son fils. L’un comme l’autre étaient atrocement mutilés, la totalité de leur corps souffrant de plaies qui jamais ne guériraient. Aucun traitement ne pu jamais réveiller l’Empereur Kayos.
Le jeune Prince Hordan fut dès lors prisonnier de sa combinaison protectrice, son visage jadis d’une beauté sans pareille à jamais caché par un masque de métal. Sa croissance et son vieillissement furent ralentis, jusqu’à stopper. Les Dieux imprévisibles montrant ainsi qu’ils l’avaient choisi lui pour mener l’Empire Mezheardrix jusqu’à une gloire plus grande encore que celle qu’il connu par le passé.

Lorsqu’il eut atteint l’âge de choisir son nom d'adulte, l’Héritier de l’Empire pris le nom d’Atrius, jurant que jamais il ne prendrait son nom d’Empereur, Atrios I, tant que son père serait vivant, même plongé dans l’inconscience.

Cette histoire, nous autres, scribes impériaux, nous nous la transmettons depuis maintenant 457 ans, afin que jamais notre peuple n’oublie son histoire.
Aujourd’hui, le Régent Atrius veille toujours sur son peuple avec bienveillance. Notre Saint Empereur Kayos dort toujours de son sommeil éternel, ses ancêtres qu’il ne rejoindra jamais veillant sur lui pour l’éternité.
Il nous suffit de lever la tête pour apercevoir les gigantesques lacs de verre figés à la surface de notre mère défunte, Sheegoth.
Alors, nous nous souvenons...

Aklyeius, Grand Scribe Impérial, membre du Conseil des Sages de l’Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Atrius, histoire d'un Régent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» Liqueur panda de brume; histoire, description et questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Planetium :: Planetium RP - Sénata V :: La Grande Bibliothèque sur Sénata V-
Sauter vers: