AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans le bourbier, un jour de Décembre…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Féronia
Empereur
avatar

Nombre de messages : 79
Empire : Perdue dans les voies de l'esprit...
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Ven 22 Juil - 22:03

En ce jour, dans le bourbier, la neige recouvrait entièrement les ruelles encore plus obscures qu’en période normale. Le vent froid perçait les vêtements et s’attaquait à la peau et faisait frissonner quiconque se trouvait sur le chemin… Au bout d’une ruelle, une fine silhouette noire se mouvait et ses pas faisaient crisser la neige tendre. Elle était emmitouflée dans ce qui ressemblait à un manteau. La personne avançait à grand pas et finalement, alors qu’elle passait sous un réverbère éclairant faiblement les dalles, on put reconnaître Féronia… C’était rare qu’elle s’aventurât dans ce quartier mais, cette fois, elle avait fait une exception. Ce quartier la remplissait de peur. Chaque fois qu’elle croisait quelqu’un, elle était examinée de la tête au pied et sentait les regards avides de certains hommes… Alors, elle se dépêchait et se hâtait vers le lieu de rendez-vous… Mais pourquoi, pourquoi donc, avait-elle accepté de venir ? Féronia pensait, elle pensait à ce qui c’était passé quelques jours plus tôt sur Falerii, la capitale de Pyrame que son frère dirigeait en sa compagnie.

Voici ce qui c’était passé :
C’était une nuit noire, la neige tombait… C’était la première fois depuis 30 générations et pourtant, Féronia semblait y être déjà habituée… A cet instant, Féronia dormait paisiblement quand, soudain, sa respiration s’accéléra… De grosses gouttes de sueur perlaient sur son front… Son visage était fermé et elle semblait être éprouvée. Puis, elle se réveilla et se releva de toute sa hauteur sur son lit. Elle se leva, sortit de sa chambre, passa devant celle de son frère, sortit sur un des balcons pour respirer de l’air frai… Elle ne savait quoi pensé de ce qu’elle venait de voir, de ressentir, de penser,… Ses ailes d’une blancheur immaculée frissonnaient légèrement… Soudain, elle se retourna… Une main était posée sur son épaule… C’était Soranus, son frère qui l’avait entendue sortir de sa chambre. Et étant son frère jumeau, il s’était inquiété. Ses ailes noires étaient à peine visibles dans la nuit… Il demanda alors :


- Que se passe-t-il, Féronia ?

- J’ai rêvé…

- Je suppose que c’était le même rêve que chaque jour…

- Oui… enfin, non… Au départ, c’était le même… je voyais Kyosuke qui s’effaçait pour laisser place à Eragon, comme d’habitude mais, après, c’étai comme du néant… J’ai vu le visage d’un homme que je n’avais jamais vu. Je dis homme mais, c’est parce que je ne sais pas du tout de quelle race il est… Il m’a parlé de notre naissance et de l’oracle l’accompagnant… Il m’a dit que nous deux étions comme lui… Il m’a parlé de la marque à la forme de rose sur nos omoplates… Puis, il m’a dit que le mystère devait maintenant se lever… Alors, je me suis réveillée… Qu’est que ça veut dire ?

- Je n’en sais rien… Mais, ce n’était qu’un rêve… Va te recoucher et, ne pense plus à ça.


Féronia et Soranus repartirent en direction de leur chambre… Féronia était toujours troublée mais, elle s’endormit vite. Le lendemain, elle n’avait pas oublié ce rêve dont elle était sûre que c’était une prémonition. Et comme pour confirmer sa pensée, elle reçut une lettre anonyme lui demandant de se rendre à une date précise dans le bourbier dans un parc abandonné…

C’était pour cela que Féronia était là à cet instant… L’ange de la lumière dans la nuit, l’esprit embrumé, Féronia n’était plus vraiment elle-même depuis quelques temps… L’oracle de sa naissance la taraudait. L’oracle qui disait : Deux êtres jumeaux naîtront les seuls que Pyrame connaîtra… Ils seront différents de tous… Deux êtres de même essence mais totalement opposé. Soit ils seront heureux, soit ils mourront…
Féronia mue par la curiosité, était partie pour aller au rendez-vous… Elle avançait toujours lorsque cinq hommes l’encerclèrent. Elle fit semblant de ne pas les voir mais, ils s’approchaient de plus en plus. Féronia fit tomber son manteau et regarda les cinq êtres. Puis sans rien dire, elle passa entre eux. Ils ne bougèrent pas, étonnés qu’un ange se trouve dans le bourbier. Alors, la jeune femme arriva au parc… Abandonné, il l’était mais, vide, il ne l’était pas… Il y avait au moins une dizaine de personnes… Apparemment, l’homme qu’elle devait voir n’était pas là car, personne ne vint vers elle. Elle s’assit en attendant l’homme…
Personne ne parlait… Le vent faisait bouger les quelques arbres qui n’étaient pas deracinés. Féronia frissonnait, elle ne savait pas ce qu’elle devait faire… Attendre ou ne pas attendre ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Fanel
Empereur
avatar

Nombre de messages : 120
Empire : Planete Eredeen 3eme Nebuleuse d'Orion (Nantes)
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Ven 5 Aoû - 2:34

Après avoir vu l’impératrice et ses ailes d’anges Van Fanel décida d’aller lui parler. Car il cherchait tant bien que mal les descendants du peuple dragon. Il était pratiquement sur que les anges en étaient proches. Il se dirigea vers l’impératrice et vit sur son visage la surprise quand elle le vit arriver ainsi qu’un zeste d’angoisse ou de peur. Ils étaient dans un des petits parcs du Bourbier mais de nuit les seules choses que l’on pouvait distinguer était les silhouettes des empereurs Errant. Ils erraient non sans but pour la plus part ils étaient Vampire et chassaient d’autres rejoignaient Le Sénat en espérant passer inaperçu. Il se décida a lui adresser la parole.

Veuillez excuser mon approche aussi indélicate mais j’ai vu que vous aviez des ailes blanches. Et je me demandais si vous étiez réellement un ange ou alors un Descendant du Peuple Dragon ? Car je recherche mon frère qui a disparut après la destruction de ma patrie. Je sais de source sur qu’il vît avec une descendante et je la cherche. C’est pour sa que j’aurais aimé savoir si vous pouviez déployer vos ailes à tout moment ou elle reste toujours «sortit » si je puis dire. Je voulais aussi vous …

Eh, r’garder moi sa. C’est l’ange de t’al’heure sa. Venez les gars on va les lui couper ses ailes

Les cinq personnes qui avaient entouré Féronia étaient revenu mais en nombre cette fois. Ils devaient être une vingtaine et avec des armes enfin si on pouvait dire qu’un bâton était une arme. Mais si Féronia ne savait pas se défendre, il aurait du mal à les retenir seul. Il commença a enlever sa Pèlerine de Jedi. On pouvait voir à sa ceinture un sabre Laser, deux pistolasers et un Sabre conventionnel.

Veuillez nous laisser tranquille ou je me verrais contrains d’employer la Force dans les deux sens du mot. ceci est ma première et ma dernière somation.

Il lança un regard vers Féronia pour voir si elle comprenait qu’il essayait de gagner du temps pour avoir le temps d’évaluer la situation et de voir si oui ou non ils serraient deux a combattre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gelda
Empereur
avatar

Nombre de messages : 64
Empire : quelque part dans l'espace
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Ven 5 Aoû - 3:24

Quand vient l'hiver
Les arbres sont nus.
Il fait très froid et le ciel est gris.
Mais un matin en ouvrant les volets
Je crie de joie en voyant tomber la neige.
Et je dis : "l'hiver n'est pas si triste que ça".
Je pourrai faire un bonhomme de neige,
Et Noël arrivera bientôt.
Tombe, tombe, flocon de neige.

Qu'il est beau le blanc
Manteau,
Tous ces milliers de
Petits cristaux
Scintillent au clair de lune
Et dans la nuit brune
Des flocons aussi légers qu'une
Plume.
Mais qu'il est beau le blanc
Manteau.

Gelda était de sortit se soir là, pour s’épanouir dans l’air vivifiant de l’hiver. L’empreinte que faisaient ses nues pied, dans le manteau blanc, et froid, avait une forme poétique, net et précise comparé à celle faite dans voile jaune du sable, qui n’était qu’une forme barbare au milieu des autres. L’impératrice continuait à marcher, l’air gamine, et variait les formes faites par ses membres inférieurs ; alternant les poses du talon, des genoux ou encore de ses simple orteils.

Son attention fut attirée par nombre d’autres pas fait ressemant pas une horde de beux, piétinant et déchirant la délicatesse de la neige déposé au sol, encore craquante.
Un manteau était encerclé par ces traces encore fraîches. Des marques différentes, se distingué, de cet amas de forme. La délicatesse des pas de la jeune dame, visiblement légère et gracieuse, se dirigeaient vraisemblablement, vers le coin le plus mal fréquenté du Boubier. C’est alors que Gelda s’empressa d’allait voir se qu’il se tramait vers le petit square désaffecté du coin.

C’est après une avance rapide mais prudente, mêlant agilité, discrétion, et grasse, tel un agent secret, que Gelda atteignit le square. Ola, une odeur de grabuge planait dans le secteur.
Elle passa de la position accroupit à la position debout avec une délicatesse féline, et appuya son épaule contre le mur du bâtiment le plus proche pour observer la scène, prête à entrer dans la bagarre, comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiko
Empereur
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 04/07/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Ven 5 Aoû - 3:52

La neige tombait en faisant un petit bruit sourd lorsqu’elle s’écrasait au sol, recouvrant peut a peut les traces gracieuses de pas que laissait les passants. Une route de petites marques dans le mentaux neigeux présent sur les pavées.

Eïko se déplaçait a pas de louve a travers le bourbier allant de toiture en toiture a la recherche du Maître Guide du bushido. La Belle dame Eïko, Première Yoriki, conseillère et bras droit de l’empereur, Merveilleuse et Magnifique Bibliothécaire, Flûtiste du Bushido, et chimère prime des chimères de l’espace n’eut aucun mal a la trouver, l’épaule contre un mur, entrain d’observer une scène de bataille potentiel.


Incorrigible


Dit La Belle dame Eïko, Première Yoriki, conseillère et bras droit de l’empereur, Merveilleuse et Magnifique Bibliothécaire, Flûtiste du Bushido, et chimère prime des chimères de l’espace avec un sourire radieux du coin des lèvres. Dans un sot périlleux elle atterrit doucement aux côté de Gelda, dans un silence de mort.

Du côté de qui on se range ? demanda la guide.

Fanel a une bonne bouille.

Et Eïko dégaina par AIA destinée, son katana, en attendent le début de la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gelda
Empereur
avatar

Nombre de messages : 64
Empire : quelque part dans l'espace
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Ven 5 Aoû - 4:17

L’impératrice Gelda, Yoriki des forces internes et Maître guide du Bushido, ne fut pas surprise de l’apparition de sa préceptrice. Elle l’entendit à peine atterrir sur une plaque neigeuse encore vierge de toute trace, l’instant d’avant.

Se n’était pas dans son habitude de laisser les gentil se faire écraser par les méchant, bien que se scénario se réalisait très peu souvent. C’est en observant la scène d’un œil amuser par le comportement du groupe de personne faisant face à Van Fanel, que la jeune femme aperçu quelque chose d’une beauté merveilleuse, derrière celui-ci. Un ange…plein de terreur et d’angoisse certes mais d’une beauté tellement douce. Ces traits était d’une finesse comparable aux fils de soie, ces yeux tels des perles, brillaient d’une lueur mystérieuse ; la lune était cachée par les nuages, déversant leurs flocons de neige sur la cité sénatoriale.
C’est alors que Gelda s’empara de son Katana, elle c’était habitué à manier se type d’arme pendant son apprentissage au près de Dame Eiko, puis se dirigea vers le groupe de fauteur de trouble. Elle ne pouvait permettre qu’un femme d’une telle grâce, qu’un ange, se face importuné de la sorte. Et puis chercher la bagarre, arrangé bien son impatience. Elle se retourna pour regarder si sa préceptrice la suivait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Fanel
Empereur
avatar

Nombre de messages : 120
Empire : Planete Eredeen 3eme Nebuleuse d'Orion (Nantes)
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Ven 5 Aoû - 4:37

Van ne sortit pas d’armes pour le combat. Il se contenta de détacher son Sabre avec le fourreau qu’il planta dans la neige. Les hommes ne reculèrent pas alors il se décida à contre cœur de les prendre de front. Il avait sentit que des samouraïs du bushido regardaient la scène et interviendraient sûrement. Il enleva son maillot de couleur rouge pour mettre nu son torse peu muscler à cause de son jeune age. Il déploya ses ailes comme tous les Descendants du Peuple Dragon pouvaient le faire. Des ailes d’une blancheur extrême dont une plume tomba. Au moment même ou cette même plume atteint le sol Van se lança à l’assaut en prenant son sabre au passage. Deux des hommes volèrent son visage était dur mais il n’éprouvait aucune colère envers ces ivrognes. Il leva le bras vers trois autres des hommes qui furent propulser en arrière. Une des hommes essaya de le frapper par derrière mais Van prit son envole faisant tournoyer la neige alentour. Le reste des assaillants fut prit dans une tempête de neige quand Van quitta le sol ; Un blizzard blanc se repentit Van monta plus au pour se mettre dans l’éclat de la lune. Pour fondre tel un aigle sur les agresseurs trois autres furent projeter à son contact avec le sol. Féronia poussa un crie derrière lui et en se retournant ; il prit un coup sur la tête et tomba au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiko
Empereur
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 04/07/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Ven 5 Aoû - 4:54

Un vent froid parcourait le bourbier, le bruit d’une bataille faisait rage. Les flocons de neiges tombaient en désordre sur le manteau neigeux déjà présent. Eïko était d’un calme, faisant contraste avec le milieu agité. Les deux samouraï attendirent l’envole du dragonoïde pour faire leurs appartissions

Au moment où Fanel prenait son envole pour apparettre au milieu de l’une des lunes visible de Sénata V, Eïko apparut au milieu du nuage neigeux, destinée a la main. Dans une prouesse technique, l’un des agresseur subissait un Ultimawashi volent a plusieurs mètres, emmenant avec lui deux de ses équipiers.

Alors que l’un des Ivrognes essaya de la frapper, Eïko lui trancha le bras, répandant le liquide pourpre au sol. La neige était maculer du sang de L’Ivrogne qui gisait au sol, une artère trancher, mort. Le dragonoïde avait assommer trois autres malfaiteurs avent de se trouver assommer.

Eïko était a présent en lutte avec deux hommes armées. Les yeux de la belle dame devinrent d’un rouge flamboyant, marque de ses origines. Ces yeux de feu brillaient dans la nuit. Eïko désarma un homme et trancha de l’épaule droite au flan gauche de l’autre homme, Gelda tranchant la tête du premier.

Oui, car Gelda n’était pas restée là a ne rien faire, avec toute la finesse de son art martial, et désarmait sans tuer les hommes ivres. Mais elle fut obliger de raccourcire d’une tête deux des malfrat. Il n’en restait plus que 5 en état de combatre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Fanel
Empereur
avatar

Nombre de messages : 120
Empire : Planete Eredeen 3eme Nebuleuse d'Orion (Nantes)
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Ven 5 Aoû - 12:08

Van Fanel se releva et fit un geste circulaire de la main autour de lui. Tous les ivrognes ou pour certains des bouts d’ivrognes convergèrent contre un mur. Van rangea son Sabre et dit d’une voix ferme «ca suffit» mais les ivrognes voulurent encore mener un assaut. Van prit son Sabre Laser et plusieurs membres volèrent non pas en des gerbes de sang ; mais ne une flaque de sang a l’atterrissage ce qui en pourpra un peu plus le manteau neigeux qui avait été blanc. Quatre des cinq hommes furent tués le dernier voulu s’attaquer à Féronia mais il se stoppa et revint en arrière laissant une traîné dans le manteau neigeux si gracieux que souillait leur combat. Il revint à sa position initiale comme happé par une Force invisible. Van s’approcha de lui. Mais l’un d’entre eux qui ne devait pas être totalement mort lui prit la jambe. Van s’affaissa tout d’abord puis vint percuter la neige. L’autre ivrogne maintenant relâché de l’emprise de Van se mit à courir vers ce dernier. Deux coups de Sabre le sang fusa. Van avait utilisé son Katana pour en finir car son Sabre Laser avait volé vers les deux jeunes Samouraïs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féronia
Empereur
avatar

Nombre de messages : 79
Empire : Perdue dans les voies de l'esprit...
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Ven 5 Aoû - 15:32

Féronia attendait quand elle fut par un homme qui ne déclina même pas son identité... Peut-être était-ce lui qui lui avait donné rendez-vous... Elle ne savait pas mais, ce qu'il lui dit l'interessa quand même. C'était bien la première fois qu'on lui demandait comment se comportait ses ailes... Elle n'eut pas le temps de lui répondre que ses ailes restaient impertubablement sorties car, les ivrognes étaient revenus... L'homme les prévint, Féronia ne broncha pas.

Elle ne voulait pas combattre. Ce n'était pas pour ça qu'elle était venue dans le bourbier... Pourtant, elle savait que la bataille était inévitable. Elle avait à son côté une épée dont la lame était striée de veines bleutées. Elle répugnait l'idée de s'en servir pour tuer. Après tout, c'était normal, c'était l'ange de la lumière et, donc, en quelque sorte, la gardienne de la vie.

le combat s'engagea, le jeune femme aurait voulu bouger mais, elle ne pouvait tuer, c'était contre sa nature. Et pourtant, se laisserait-elle tuer? surement pas... Elle se défendrait mais seulement, si elle en était obligée. Elle resta là, regardant le carnage sans intervenir... Gardienne de la vie qui ne la protégeait pas... Que faire?

Les ivrognes tombaient les uns après les autres... Soudain, elle cria, un homme venait de l'attrapper. Elle n'arriverait jamais à prendre son épée... Alors, deux femmes se jetèrent dans le combat. L'une la libéra... Féronia ne bougeait pas... Son esprit s'empétrait dans un brouillard de plus en plus épais.

les bruits de la bataille semblait lointain, Féronia sombrait dans le noir. Elle vit la fin du combat... Les ivrognes étaient tous morts... La neige pure était rouge. Féronia allait se diriger vers les trois personnes qui l'avait sauvée pour les remercier mais, ses jambes ne semblaient plus supporter son poids. Elles plièrent et Féronia se receptionna sur ses genoux. elle enfouit son visage dans ses mains... Etre un ange n'était pas qu'une bénédiction mais aussi une malédiction... Des larmes coulèrent le long de ses joues, elle ne savait plus que faire... Cette rose et cette prédiction, qu'allait-elle encore lui faire subir???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Fanel
Empereur
avatar

Nombre de messages : 120
Empire : Planete Eredeen 3eme Nebuleuse d'Orion (Nantes)
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Ven 5 Aoû - 16:20

Van baissa son arme, il n'amait pas tuer pour si peu. Depuis son enfance sa vie tournait autour de la mort et elle l’accompagnait partout. Ce doux manteau blanc qu’était la neige avait prit une teinte pourpre. Il alla vers Féronia pour voir si elle n’avait rien, ses ailes depliées laissaient tomber quelques plumes. En quelques secondes les ailes de Van disparurent dans son dos pour ne plus le gener. Apparemment le spectacle macabre était du goût des vampires qui suçaient déjà le sang des ivrognes. Van s’assit au coté de Féronia et posa son sabre a terre. Après un instant il posa une main chaleureuse sur son épaule et lui dit

Je suis désolé pour cette tuerie chère impératrice mais il résistait au coup et ne s’arrêtait point de combattre. A mon avis ils devaient être sous l’emprise de cette nouvelle drogue qui rend insensible à la douleur. Veuillez encore une fois m’excuser je ne me suis toujours pas présenté ; Je m’appelle Van, Van Fanel, Roi de Fanelia, et vous ?

il vit les deux jeunes Samouraïs du Bushido qui s’approchaient, elles aussi. Il se mit la tête en arrière pour contempler la lune qui brillait de tout son éclat. Les méandres de ses souvenirs s’épaissir et soudain il bascula dans l’ombre ; une ombre puissante qui l’emprisonna. Il ne pouvait sortir de sa rêverie et n’avais plus aucun contact avec la réalité. Son corps tomba lourdement sur le coté et s’enfouit un peu dans la neige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuku Ichigo
Empereur
avatar

Nombre de messages : 190
Empire : Planète Wu,système Asian-Sector
Date d'inscription : 03/08/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Sam 6 Aoû - 16:09

Quel froid dans le palais!brrrrr!
Cette planète et vraimment haustère et glaciale l'hiver,quand je repense aux fabuleuses nuits d'hivers à essayer d'infiltrer le couvent des filles pour retrouver mon amie d'enfance,avec elle on s'amusait à piquer quelques gâteaux aux cuisines...la belle époque...
Tous mes samouraïs dormaient,je m'ennuyais dans ma chambre je décida de sortir mais pour aller où?J'avais entendu parler d'un endroit,le Bourbier,les bas fonds de Sénata où il y règne une ambiance glauque et noire.Pourquoi ne pas y aller pour assouvir ma soif de combat et de chasse?Oui...repéré sa proie,sentir sa peur grandissante,la suivre dans son ombre et puis attaquer au moment venu,ne lui laisser aucune chance de survie et sentir jaillir l'eau pourpre de ses profondes entrailles...
J'enfile donc une des armures d'hivers Wu,composée de plaque d'acier léger mais assez résitant pour arréter des balles ou des faisseaux lasers,et le casque puis les jambières...enfin il prit Sazariu et Shinkarou ses deux sabres.

Je sort par la porte du jardin d'été,puis je m'enfonce dans les bas-fonds de Sénata,le Bourbier.Je traverse des quartiers de plus en plus sombres,je prend soin de ne laisser aucunes traces de mon passage,je marche d'un pas souple et élégant dans l'ombre des batiments lorsque je ressentit cet appel...l'odeur du sang...la chasse commence...

Un combat a lieu,je cherche l'endroit,mon odorat me trompe pas,le lieu de la bataille est 2 kilomètres plus bas.Je monte sur les toits et je saute de toits en toits pour éviter la foule.La différence de hauteurs entre les toits ne me pose pas trop de problème car ici les immeubles ne sont pas hauts et plus ou moins de la même taille.J'évolue rapidement malgrès que l'air froid m'empêche de respirer à ma guise et la neige fend mon visage malgrès mon écharpe de coton.J'arrive au lieu du combat...des sortes de combattants samouraïs se battent contre des hommes dont je n'arrive pas à distinguer l'espèce et puis il y a cet espèce de...d'homme oiseau ridicule qui vole...laissons les se battrent gentillement et voyons ce qui ce passe...
Je restat perché sur le rebors du toit avoisinant le combat pour profiter d'une belle vue sur le spectacle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eikichi Onizuka
Empereur
avatar

Nombre de messages : 86
Empire : Liege
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Dim 7 Aoû - 10:45

Il fessait très sombre dehors, et la neige tombait bien, rien que le faite de voir la neige tomber donnait a Eikichi ses bon souvenir d'enfant, les batailles de boule de neige, les bonhommes de neige, et tous les autre jeux qu'il fessait étant enfant.
Eikichi n'arrivait pas à dormir alors il décida de sortir prendre l'air.
Il étais vêtu d'une armure de sayen car il ne s'étais pas changer de sa tenue de travaille,
avant de se mettre dans son lit.

Les rues étaient silencieuses deux trois passants étaient présent des couples,des ivrognes, …C’était le grand vide, presque le même vide que le solitude, inerte, seul, et bien d’autre émotions désagréables.

Quelques cadavres d’ivrognes bien sur étaient éparpillés sur le trottoir de la rue, se n’étais pas beau à voir mais leur blessure ne provenait pas d’une barbarie quelconque, c’étais une lute justicière.

Dans une étendue d’herbes quatre empereurs étaient présent, J’arrivais a distingué deux samouraï du bushido, rassembler l’un des deux autre était une impératrice a bout de force agenouiller dans l’herbes.

Apres avoir vu les ivrognes morts mes deux pistolets se secouaient nerveusement,
Il y avait eu une bataille et il avait manquer sa a quelques seconde prêt,
Eikichi pénétra dans le vaste terrain d’herbes, sa longue cape rouge était mouillée à cause de la neige qui tombait de plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olivier39.skyblog.com
Van Fanel
Empereur
avatar

Nombre de messages : 120
Empire : Planete Eredeen 3eme Nebuleuse d'Orion (Nantes)
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Dim 7 Aoû - 14:12

Van était toujours plonger dans la neige et restait immobile, la neige ne devenait pas rouge ni pourpre. Tout était immobile et ses sens ne lui donnaient plus aucune information. Il voyait son frère Folken partir chasser un Dragon Terrestre pour devenir Roi. Il n’est jamais revenu ; il n’avait pas le droit de m’abandonner. Une larme tomba dans la neige sans que Van ne bouge. Une présence il ne pouvait ni voir ni bouger mais il sentit une présence, il reconnaissait cette aura de guerrier mêler de pacifisme c’était Yusuku Ichigo. Tout de suite après une autre arrivait mais plus puissante et plus omniprésente. Une présence que l’on ne sentait presque plus dans la galaxie. Un Jedi ; un maître des arts Jedi se qui eut pour effet de rappeler, d’autres souvenirs a Van encore plus lugubre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féronia
Empereur
avatar

Nombre de messages : 79
Empire : Perdue dans les voies de l'esprit...
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Dim 7 Aoû - 14:45

Féronia était toujours agenouillée dans l'herbe... Ses ailes frissonaient par moment. Elle sentait chaque aura bougeant autour d'elle. Son esprit n'arrivait pas à revenir vers la lumière... Elle sentit l'aura de l'homme du peuple des dragons. Elle sentit sa main mais ne put bouger. Elle aurait voulu le remercier mais, elle n'y arrivait pas... Elle voulait aussi lui dire son nom et lui dire qui elle était mais, aucun son ne semblait vouloir sortir de sa bouche. Puis, elle sentit qu'il sombrait aussi. C'était surement parce qu'il l'avait touchée. Elle lui avait transmis la brume...

Puis, deux autres aura s'approchèrent... Elle ne les connaissait pas et de toute manière, elle ne saurai pas réagir même si elle aurait été en danger. La neige tombait toujours et le vent commençait à se lever. Féronia pleurait.

Et, à un moment, des souvenirs qui n'étaient pas les siens affluèrent en elle... C'était les souvenirs de Van Fanel. Un lien entre leurs esprits avait bel et bien été établi quand il l'avait touchée. Ainsi, elle connut l'histoire de Van mais, elle put aussi connaitre les personnes qui se cachaient derrière les auras...

Puis, petit à petit, le phénomène s'inversa... les souvenirs de Féronia allèrent en direction de Van. Féronia s'effrondra alors, elle aussi, du tout son long dans la neige...

Elle était forcée de revivre tout ce passé si douloureux:
D'abord, elle se souvint de sa naissance et de celle de son frère qui coincidait avec la mort de leur mère, Thirunthiel. Puis, elle se souvint des photos de son père, mimitos qu'elle n'avait pas connu... Puis, de son voyage avec Soranus dans beaucoup de planètes différentes. Ensuite, elle se rappella de ses 16 ans... Elle revit Kyosuke, celui qu'elle aimait et qu'elle aime toujours... Elle revécut le voyage sur l'Atlantide avec Kyosuke, Metal_Snake, Sulee, Minas,... Puis, elle repensa à la disparition de son bien aimé, la naissance de sa dragonne, Séinia... Elle se rapella l'espoir qu'elle avait éprouvé en croyant avoir retrouver Kyosuke... Puis, elle se souvint de la détresse qu'elle éprouvait ces dernières semaines face à la rose, à la prédiction, à son statut d'ange,...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eikichi Onizuka
Empereur
avatar

Nombre de messages : 86
Empire : Liege
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Dim 7 Aoû - 18:02

Toujours sur cette place froide la neige continuait a tomber je put voir un Homme et une Femme agenouillés, avec un vide totale dans les yeux. Une puissante magie inconnue était fort présent prêt d’eux.
Eikichi était a présent a 10 mètres du petit groupe, il avait un petit frisson qui ne cessait de parcourir son corps, il sorti une cigarette, et l’alluma grasse a sa magie absolu qui était fort faible dans un temps t’elle qu’a se moment.

Il s’approchait discrètement du groupe d’empereurs, une fois à coter d’eux il leur dit :


-…Excusez moi de ma venue quelque peu indélicate et curieuse, je me nomme Eikichi Onizuka Jedi, chasseur de démons, sayen et une multitude d’autres petits travaux…

Un long silence s’imposa et le vent glacial souffla de plus en plus fort.

-Vous ne devriez pas rester dans cette herbe humide et enneigée, j’ai une taverne à 12 mètres ; vous pourriez vous y réchauffer mais je ne vous oblige à rien mais c’est qu’en restant ainsi vous allez mourir de froid, nos hivers sont rares mais terribles.

Il a attendu la réponse des empereurs mais les deux au sol étais comme pétrifier, ils devaient se réchauffés au plus vite pour éviter une terrible maladie d’hiver.
Soudain une ombre volante fonça sur Eikichi, il plongea au sol pour l’éviter et se releva d’un bon.

Un démon volant lui voulait du male, car il avait sens doute tuer sa famille au quelques choses dans se genre la.
Il s’envola pour recommencer un piquer, il sorti ses deux flingues et visa le monstre.
Il tira plusieurs fois sur l’ennemi et une fois a bonne hauteur il sorti son épée et lui coupa une ail.

La bestiole s’écrasa sur le sol Eikichi s’approcha du « corps »et lui logea une joli balle en argent pour en finir avec cette raclure.


Dernière édition par le Mer 10 Aoû - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olivier39.skyblog.com
Arwen Ulthuan
Empereur
avatar

Nombre de messages : 49
Empire : Treize ans
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Lun 8 Aoû - 21:32

La jeune Arwen avait assisté au loin à toute la scène de combat, suivie par l'effondrement de cette étrange femme. Elle ferma les yeux essayant de percevoir qui elle était vraiment, mais rien ne lui apparu.
Un instant perplexe, elle finit par être plus intriguée qu'autre chose. Arwen s'avança, passant au-dessus des corps d'ivrogne, et s'arrêta à quelques mètres des personnes présentes.

Elle s'appuya nonchalamment sur le mur derrière elle, ne prononçant pas le moindre mot. Les paroles ne servaient à rien, elle savait que la femme étrange l'entendrait.


Qui es-tu ? Et que cherches-tu dans ces étranges quartiers ?

Cette pensée traversa l'espace vide entre la femme et la jeune fille. L'entendrait-elle ? Arwen n'en était pas certaine, mais si ce n'était pas le cas, alors c'est que leur route ne devait pas se croiser….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Fanel
Empereur
avatar

Nombre de messages : 120
Empire : Planete Eredeen 3eme Nebuleuse d'Orion (Nantes)
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Lun 8 Aoû - 23:00

Van voyait des choses, des choses qu’il n’avait pas vécues, ces yeux n’étaient pas les siens. Une enfance douloureuse sans parents et rejeté à cause de sa différence. Van aussi connaissait sa il avait toujours avec lui une femme chat dont les parents ont été tués par des villageois pour le plaisir. Et aussi parce qu’ils étaient chats. Puis plus tard il ressentit se sentiment si étrange qu’es l’amour, et surtout si douloureux et incertain. Un bref aperçut de son voyage en Atlantide avec l’empereur Minas qu’il connaissait. Il avait été la bas car il croyait que c’est atlante était apparenté au Atléides qu’étaient le peuple Dragon mais il n’était en rien apparenté.

Puis un flash et des paroles distinctes il entendait une voix ; une voix qui ne lui était pas destiné mais qu’il entendait. Il sut à cet instant qu’il entendait et savait à quoi pensait l’impératrice Féronia mais comment un lien transcendent avait-il pu se créer aussi vite ? Soudain la lumière le jour se levait et le doux manteau neigeux immaculé se mit à resplendir ; Il ouvrit les yeux. Il vît Féronia dans l’humidité du matin et se mit à la porter vers un banc encore sec. Sans un mot il regarda Arwen Ulthuan et il essaya de discerner si c’était sa voix ou une autre qu’il avait entendu mais il sut qu’elle était la dernière a être arriver.


Dernière édition par le Mer 10 Aoû - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féronia
Empereur
avatar

Nombre de messages : 79
Empire : Perdue dans les voies de l'esprit...
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Mar 9 Aoû - 21:33

Féronia ne bougeait pas... Tout était si flou, si embrumé, si incompréhensible... Tous ses souvenirs remontaient à la surface mais, surtout, les plus douloureux qui lui arrachaient à chaque fois un cri de douloureux intérieur... Elle était perdue dans son propre esprit.

Elle sentait la neige qui fondait légèremment sous elle... Elle entendait les voix mais, ne pouvait ni parler, ni faire un seul mouvement. Elle sentait les auras bouger, se parler, arriver,... Le vent commençait à souffler... Féronia tremblait tant à cause du vent qu'à cause de sa peur face à son égarement.

Soudain, elle entendit... ces pensées venaient d'une jeune fille... Féronia ne dit rien. Elle se demandait qui elle pouvait bien être pour savoir communiquer avec elle par les voies de l'esprit... les seules personnes vivantes qu'elle connaissait qui pouvaient parler ainsi avec elle étaient son frère jumeau, Eragon,...

Finalement, Féronia se dit que de toute façon par les voiesde l'esprit, elle ne craignait rien... Elle allait répondre quand elle sentit qu'on la soulevait. Van s'était relevé aux prmeières lueurs de l'aube... cependant, et peut-être aussi bizaremment, le lien établit entre eux ne s'était pas rompu. le jeune femme ne savait pas où il comptait l'amener mais, elle n'avait aucune crainte... Avec ce lien qui c'était formé, elle savait qu'elle pouvait faire confiance à Van. Sa tête pendait lamentablement vers le sol... Et elle était gelée jusqu'à l'os...

La brume retomba alors plus forte et plus opaque sur son esprit. cependant, elle lutta contre celle-ci... Elle voulait répondre à la jeune fille. Et, à force de lutter, elle y arriva et voici ce qu'elle lui dit par la pensée:

- Je me nomme Féronia. Je suis la soeur jumelle de Soranus, dirigeant de l'empire Thirunthiel. Ma mère se nommait Thirunthiel et mon père Mimitos.
Ce que je cherche ici est simple. Quelqu'un m'a donné rendez-vous... je pense que ce qu'il doit me communiquerà un rapport avec m'oracle de ma naissance...


Féronia ne savait pas trop pourquoi elle ne parlait pasde la rose mais, peut-être était-ce simplement parce qu'elle avait senti qu'elle ne savait plus lutter... elle se laissa donc transporter... Son esprit dérivait inlassablement en se rappellant des moments de sa vie enfoui depuis bien longtemp en elle....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eikichi Onizuka
Empereur
avatar

Nombre de messages : 86
Empire : Liege
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Mer 10 Aoû - 12:52

Eikichi Onizuka rangeât ses flingues dans leur étui et son épée s’accrocha à son dos.
Personnes n’avait fais allusion a son apparition et au fait qu’il leur avait dit de rentrer dans sa taverne pour se réchauffer.
Tout le monde étais dans le gaz certains étais conscient d’autre juste bloquer par le faite que féronia étais geler et immobile depuis 15 bonne minutes.
Eikichi mi un coup de pied dans la dépouille de son démon volant qu’y l'avait attaquer.
Le jour allait tout doucement se levée mais par dieu seul sait qu’elle étrange phénomène
Le vent soufflait de plus en plus fort et la neige tombait de plus belle.
Il se dirigeât vers le banc qui étais encor sec et s’appuya sur l’arbre le plus proche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olivier39.skyblog.com
Arwen Ulthuan
Empereur
avatar

Nombre de messages : 49
Empire : Treize ans
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Jeu 11 Aoû - 23:43

Arwen entendit des paroles arriver jusqu'à elle, elles étaient floues, incertaines, certains mots lui échappèrent, mais le nom de cette femme, désormais elle le connaissait. Tout bas, comme pour elle même elle chuchota : Féronia.

Le nom s'envola dans l'air comme les flocons de neige tourbillonnant sur le sol avant de repartir plus loin visiter d'autres horizons. Elle observa un instant ces petits points blancs virevolter dans tous les sens, leur ballet incessant était hypnotisant, apaisant. Arwen finit par détacher son regard de ce spectacle, et lorsqu'elle regarda autour d'elle, il n'y avait plus personne.

Elle tourna la tête, à gauche, puis à droite, et vit le jeune homme transporter cette dame étrange au loin. Elle se mit à courir pour les rattraper, chacun de ses pas s'enfonçant dans la neige pour laisser une trace bientôt recouverte à nouveau.


Bonjour, moi c'est Arwen, Arwen Ulthuan, fille de Lyna samuraiko du Bushido, et ma kami-do c'est Amahkrah. Dit-elle à Van Favel une fois arrivé à sa hauteur.

Elle tendit sa petite main chaude sortant tout droit de sa poche pour la poser sur la joue de la jeune femme dans une tendre caresse
.

Elle est glacée, il faudrait la mettre près d'un feu.

Son regard étant franc, innocent. Elle plongea alors ses yeux dans ceux de Van Fanel, et ne dit plus un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eikichi Onizuka
Empereur
avatar

Nombre de messages : 86
Empire : Liege
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Ven 12 Aoû - 12:22

Eikichi étais debout a coter du petit group peut visible a cause de l'obscurité.
Arwen Ulthuan avait raison, il fallait mettre Féronia prêt d'un feu.
Eikichi réfléchi pendant un moment puit se mit a marcher devant le banc il déblaya la neige qui étais devant le banc, parti prêt de arbre mort et prix quelques brindilles et quelques grosse bûches qu'il coupa avec son épée.
Il les plaça dans le rond ou Eikichi avait enlevé la neige.
Onizuka recula d'un bon mettre et sauta dent les branche de l'arbre qui recouvrait légèrement le banc.
Le vent froid et glacial prit Eikichi de plein fouet.
Difficilement Eikichi placa une bâche sur les branches pour que lé neige arrête de tombe sur le banc et sur le rond déneiger et le bois placer.
Il descendit et s'approcha du petit bois il tendit ses main en avant et prononce une formule invocatrice.


-Spirit of fire gives me your capacities.

Une boule de feu apparut dans le creux de sa main la boule de feu grossi de plus en plus et pour finir Eikichi l'installa dans le bois.
Le feu prit vite, et commence tout doucement à réchauffer notre groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olivier39.skyblog.com
Van Fanel
Empereur
avatar

Nombre de messages : 120
Empire : Planete Eredeen 3eme Nebuleuse d'Orion (Nantes)
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Ven 12 Aoû - 15:16

Van Fanel vit ce que Eikichi avait fait pour Féronia et il quitta le |chevet| de Féronia un instant pour aller le remercier. Il avait du mal à la laisser seule après ce qui c’était passer mais Arwen était la et il faisait confiance en cette Dame qui devait avoir un code de l’honneur depuis son passage au Bushido. Et dans le cas contraire il aurait tout le temps de retourner sur ses pas.

Il s’approcha d’Eikichi il était anxieux a l’idée de reparler à un maître Jedi, Van n’en avait plus revu depuis la disparition soudaine de Windu son maître.


Maître Jedi je tiens à vous remercier pour le service que vous venez de nous rendre. Je m’appelle Van, Van Fanel et je viens de la cité Fanelia. Mon père était un Jedi il a commencé à me former mais il est mort avant la fin de ma formation. Mais sur son lit de mort il m’a dit de venir me réfugier à Senata V et ici son maître ma enseigné une bonne partie de ce qu’il me restait à apprendre mais il est partit subitement. Vous devez le connaître, c’est
maître Windu.


Il lui fit un signe de tête pour qu’il le suive. Il ne préférait pas laisser Féronia seule après ceux qu’il avait vu. Un attachement c’était formé, il la connaissait comme elle se connaissait, et il avait peur que son état se détériore ou qu’on lui fasse du mal alors il retourna près d’elle, et lui prit la main.

Il mit sa toge de Jedi sur elle pour la réchauffer. Il se força à chercher dans son propre passer des événements heureux dans sa propre mémoire pour les faire parvenir à Féronia. Il essayait de la réchauffer comme il pouvait car ses joues étaient froides comme une pierre tombale.

Il murmura comme pour lui-même et Féronia


Aller revient Féronia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féronia
Empereur
avatar

Nombre de messages : 79
Empire : Perdue dans les voies de l'esprit...
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Ven 12 Aoû - 15:44

Mais, Féronia ne revenait pas... Au contraire, elle sombrait de plus en plus. Elle n'arrivait plus à refaire surface, ses souvenirs l'engloutissaient petit à petit. Son esprit ne savait plus freiner cet arrivage incessant de malheurs passés...
Au dehors, Féronia sentait les auras se mouvoir et s'activer autour d'elle. Elle sentait le feu mais, il ne pouvait la réchauffer car, à l'intérieur d'elle même, il faisait froid. Un froid qui la paralysait de plus en plus.

Puis, un souvenir revint plus fort que les autres... Un homme debout devant elle lui racontait une histoire... Son frère était à côté d'elle. L'histoire semblait être pasionnante. Mais, c'était assez triste car, un rêve se transformait en cauchemar. L'héroïne était une jeune femme... Une pyramienne, la mère de féronia et de Soranus, Thirunthiel...
Alors, Féronia se souvint... Sa mère avait vécu une épreuve dans ce style, elle aussi. Mais, les condtions n'étaient pas les mêmes, l'époque non plus et féronia n'était pas Thirunthiel malgré leurs ressemblances tant physiques que mentales...

le souvenir s'effaça... Féronia savait que Van l'avait vu... mais, déjà, elle repartait vers la brume. Aucune lumière ne parvenait à elle... l'obscurité s'intensifiait... Elle repensait à sa mère mais, elle ne voyait pas comment elle pourrait faire comme elle pour revenir... thirunthiel avait été aidée par Mimitos mais elle, qui pourrait la sortir de là sans connaitre les voies de l'esprit?

féronia avit de plus en plus peur... Elle ne controlait plus rien dans son esprit... Elle avait peur que ses pouvoirs ne se déclanchent à cause de cet égaremment... Elle ne voulait blesser personne.

Au dehors, des larmes coulaient toujours sur le visage de Féronia... tristesse mêlé de peur et d'incertitudes, c'était ce que Féronia ressentait en ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Fanel
Empereur
avatar

Nombre de messages : 120
Empire : Planete Eredeen 3eme Nebuleuse d'Orion (Nantes)
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Ven 12 Aoû - 17:55

On la perd ! Je vais essayer quelque chose mais ces risqué, c’est sa seule chance si je n’y arrive pas faite quelque chose pour elle ne vous occuper pas de moi, je suis plus résistant que j’en ai l’air.

Van ressentait tous ce que ressentait Féronia et il en était de même pour elle, enfin il croyait, pensa-t-il. Il se mit devant elle posa une main chaude et réconfortante sur son front et une autre main sur les mains de Féronia qu’il avait jointes sur son ventre.

Il se mit à genoux brusquant encore le doux manteau neigeux qui finissait de fondre. Il ferma les yeux dit quelque murmure le seul mot que purent entendre les autres fut |vitae|.

Un grand éclair jaune surgit des mains de Van et il tomba immédiatement à terre tenant plus qu’une main de Féronia comme pour garder un lien avec elle. Un vide blanc et opaque, rien au alentour, il avait réussi, il s’était projeter dans l’esprit de Féronia. Il espérait seulement que les autres ne brise pas le lien qu’il avait former car il serait alors prisonnier dans l’esprit de Féronia.

Il la vie Féronia qui était attirer par des ombres d’une nature inconnue il cria mais aucun son ne sortit mais seule sa pensé traversa le vide qui l’ai séparais. Il continua d’avancer en voyant ca il se mit à courir, mais une Force le retenait et ses quelques dons étaient inefficaces ici et il le savait bien.

Les ombres l’entourèrent mais il n’y fit pas attention ses yeux étaient river sur Féronia il gagnait du terrain.

Un grand gouffre s’ouvrit sous les pieds de Féronia tout de suite cela lui rappela les souvenir d’Hitomie. Il sauta dans le gouffre les ailes de Féronia n’oscillèrent pas alors déplia les siennes. Une douleur atroce se fit sentir dans son dos ses ailes étaient devenues noires et des plumes qui s’en détachaient devenaient blanches.

Puis un éclair blanc et ses ailes se retrouvèrent libérer des ombres qui l’avait poursuivit et rattraper. Il prit Féronia par la main pour la remonter.

Et encore une fois il se retrouvèrent tous les deux avec Féronia qui se collait contre lui involontairement. Il la vit ouvrir les yeux ; étais ce son imagination en tout cas elle souriait et tout sa s’effaça pour ne laisser que son visage sans expression qui pleurait même ici ; dans les abysses de l’âme tout semblait être âpre et sans couleur.

Il n’arrivait plus à ce guider, il était perdu, perdu ? Comment se perdre dans l’immensité de l’âme ? Il ne le savait pas mais il en faisait l’expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féronia
Empereur
avatar

Nombre de messages : 79
Empire : Perdue dans les voies de l'esprit...
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   Mer 17 Aoû - 21:48

L'âme, endroit insondable, compliqué, mystérieux,... Féronia était là, perdue dans une brume blanche opaque. Elle dérivait de plus en plus...

Et puis, elle l'entraperçut... C'était van qui venait l'aider... Elle referma ses yeux. Elle sentait le gouffre noir qui l'emportait vers sa perte. Elle savait qu'elle ne pouvait mourir que si son frère mourrait... Elle savait que leurs énergies étaient liées.

Féronia rouvrit les yeux... Van avançait...
Il le sentit que prenait sa main. Elle esquissa ce qui ressemblait à un sourire. Cependant, elle ne put le retenir sur son visage. Il s'effaça pour laisser place aux larmes.

Les ombres tournaient toujours autour des deux âmes... Mais, elle semblait rester plus ou moins à distance pour l'instant. Soudain, une voix qui n'était pas celle de Féronia s'éleva... C'était une voix forte et masculine. Elle disait ceci:

- Ah non, ta mère m'a échappé... mais toi, je t'aurai! Il faut que je te contrôle car c'est toute ta race que je contrôlerai à travers toi...

ah non, ce n'était pas possible, pas lui... Elle l'avait reconu... Elle ne pouvait se tromper... Le Chaos, celui qui est à l'origine du monde... Il venait la chercher mais pourquoi?

Féronia se sentit happée par une force immense... Sa main s'échappa de celle de Van et elle retomba...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans le bourbier, un jour de Décembre…   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans le bourbier, un jour de Décembre…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le plus horrible jour de ma vie...
» Pourquoi aimez-vous Touhou ?
» [Fields of Fire] Dans le bourbier des règles
» 7DTD - Gérer les hordes {RESOLU]
» Séjour dans le Piémont: des idées?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Planetium :: Planetium RP - Sénata V :: La Cité de Sénata V-
Sauter vers: