AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Dyonisos
Empereur
avatar

Nombre de messages : 146
Empire : Cherbourg
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Dim 25 Sep - 0:26

L'alarme avait résonnée dans tout le sietch Exatopien, un impudent irraisonné avait osé blasphèmer dans un lieu sacré des Fedaykins, le célèbre Marcheur du ciel...

Eh oui la conversion au culte d'Asha-Râ la très sainte de Dyonisos, commandant d'Exatopia, planète principale du système éponyme venait d'atteindre un stade supérieur, l'abandon d'Urbiso pour un gigantesque Sietch creusé sous Agrisylve.
Certes le sietch est rassurant mais transferer toutes les institutions n'était pas chose aisée mais le peuple Exatopien se devait de gobéir à son mâitre...

Ainsi donc, l'alarme située sur le gobélisque central du forum du sietch retentissait encore et encore de son assourdissant tintamarre...

Dyonisos, une fois n'est pas coutûme était au prise d'une superbe fremen, le combat qui se déroulait dans son lit était loin d'être violent, les bombardements de caresses faisant place aux explosions de baiser, les regards.A son grand regret, il du abandonner son gobnubilante fremen pour de gobscur activités administratives.

Sortant de la chambre il ne pu se détacher de la pensée gobscène l'attirant à sa conquête d'une nuit, ni ne pas mépriser le gobsolète TMI 1.0 , bruyant, trônant comme relique, gobjet de gobsèque en forme de gobelet, gobelet si grand qu'on aurait pu y mettre au moins 1 gobus standard de char laser exatopien.

Un serviteur le mis rapidement au topo et demanda à Dyonisos s'il pouvait éteindre cette harkonnen de sirène, il acquieça et recu une carte de transport pour le TMI 2.0 installé au marcheur du ciel.

...


Le flash fit comme pétrifier les Fedaykins, les buveurs du dimanche, les habitués et les poltrons du bistrot, Dyonisos apparut dans un nuage de poussière dans un coin abandonné du bar.

En attendant sa commande, un triple cocktail béri-vodka-bérichamp, il consulta les dernières intervention au comptoir et fut abasourdi par les propos d'un des visiteurs, de telles hérésies firent tourner son sang désormais saturé d'épice, ah les orgies du tau...

Dyonisos en but sa consommation d'une traite et il asséna:

"Hérétique! Où te caches tu Gaflha?

Attrapez-le, les fedaykins et faites lui payer le FAI!
Qui a osé?

"Gob ,un certain Gob" , sussurèrent quelques personnes présentes.

Ah , Gob je vois...
Cette personne m'est sympathique mais de telles paroles me donnent envie de lui faire tater de mon Krys...
Toutefois voyons voir l'intégralité de son intervention:

quelques boutades, quelques blasphèmes, quelques arguments,

que sont ces arguments?


"une serveuse s'approcha de Dyonisos et lui remit un compte rendu, comme pour chaque litige au marcheur du ciel"


Ah, vous soulevez d'intéressant problèmes, l'inactivité fléau des fedaykins,"pire que lles harkonnen ou autre cymeks, l'inactivité faisait des ravages, plus que les pseudo destructions nébulaires..."

Vous avez raison, nous nous devons de nous réveiller, du moins se représenter, mais n'étant qu'un néo-fedaykin tout du moins un fedaykin récemment converti, je ne connais pas vraiment les faits qui ont fais de nos shishakli des héros...

Je vais quérir mes camarades pour faire revivre ce lieu et senata en général, puisse Asha-Râ me guider dans mes agissements futurs!

Par contre ne vous avisez JAMAIS au grand jamais de mettre en doute la raison d'être et la foi fanatique de nos fedaykins, grand mal vous en couterait...

Sachez que pour ma part, je suis très présent sur Senata, mais la pauvreté des conversations me poussent à ne pas me prononcer..."



Dyonisos s'attabla au comptoir et recommanda un cocktail, le barman me fit un clin d'oeil et prépara la boisson.
L'actuel Diplomate du Jihad Solaire se demandait si Gob allait oser revenir au marcheur du ciel, tout du moins si il était parti car Dyonisos ne l'avait pas vu.
Des doutes l'assaillaient, lui le fier fremen, fallait il achever la destruction des manipulateurs nébulaire au détriment du culte d'Asha-Râ?
Au moins l'intervention de Gob n'était pas inutile, comme 50% de celles présentes au populaire bar de Liwana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flodevil
Empereur
avatar

Nombre de messages : 366
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Dim 25 Sep - 2:27

Igor semblait susceptible...
Igor ne semblait pas avoir apprécié l'intervention gobbienne.
Surtout, Igor n'avait pas servie sa bière à Gob et cela le mettait vraiment en rogne. Un Gob sans alcool, c'est comme un sénat sans Mops, pas crédible... Pourtant il faut bien faire fis de ce genre de considération quand on s' attelle à dépoussiérer une alliance aussi vieille que le Djihad Solaire. Faisant contre mauvaise fortune bon coeur, notre héros était allé s'asseoir à une table en attendant une hypothétique réponse d'un fremen un peu plus orgueilleux que les autres. Le choix d'une table n'avait pas été chose facile, le bar semblait à un tel point déserté que Gob avait dut se lancer dans une effrénée partie de plouf plouf pour trouver chaussure à son pied ou plus chaise à son fessier ! Le doigt virginal (mon oeil) du hasard avait caressé une petite table en bois un peu à l' écart...


Gob s' assit espérant une bière qui ne semblait pas vouloir daigner montrer le bout de son nez. Il foire fouilla dans sa poche pour trouver un quelconque objet pour lequel la fascination qu'il en tirerait saurait illuminé un chouia (nanahara) son attente à jeun. Sa main tomba par hasard sur une capsule contenant un exo-squelette animé. Il se demandait l'effet que cela aurait si il envoyait cette machine recommander sa boisson. A vrai dire, dans le passé elle aurait sans doute été occis en moins de temps qu'il ne faut pour s' endormir lorsque Talimette prend la parole. Pourtant, dans la conjoncture socio-littéraire actuelle et son abîme d' inconsistance, il était sur qu'il faudrait attendre de longues minutes avant qu'un illuminé fremen ne sorte sa dent de ver de son étui et n' occisse (la saucisse)la machine... Gob ne trouvait rien de bien divertissant au fond de son manteau et se résolu à observer le mobilier dans ses abords immédiats pour tromper l' ennui. La table était des plus rustiques. De bois mais pourtant de goût, elle avait du connaître moult aventures dans cette taverne. Les traces de krys ne laissait pas de toute quand à son histoire: roll+kyo=amour, puissent veau rêves se réalisier, Fladjo a une petite ... ! ! ! Faut il vraiment croire tout ce qui est marqué dans les livres et à plus forte raison sur les tables mal lavés des bars mal famés en étant mal rasé? Malarmé ne m'aurait sans doute pas renié... Gob sourit devant ce qu'il avait lu, comme des infimes graffitis peuvent à eux seul résumer l'histoire d'une galaxie. Il se pencha alors sur une craquelure de la table. Il était encore en train d' observer par monts et par vaux les reliefs sub-moléculaire de son repose coude quand un étrange frisson le traversa. Il ressentit une douce chaleur dans son bas ventre. Une énorme dépression se forme sous son pantalon militaire. Certains peuvent prévoir une averse avec leur rhumatisme, Gob, lui, pouvait prévoir l'ouverture d'une faille spatio-temporelle avec son membre ! Une fois de plus, la prévision ne manqua pas et en un éclair , une forme se matérialisa devant Gob...


Petite et teigneuse se révellait être cette forme dès qu'elle eut pris la parole. A vrai dire, Gob ne s' étonna pas de telle réaction chez DarkDyonisos, chez ce Fedaykin Rouge qu'il avait combattu dans une autre vie. L' être admettait ses manquements et une fois de plus le jugement de Gob se trouvait confirmé. Pourtant, la dernière phrase que le fidèle d' Asharra prononça le mis hors de ces gongs. L' antique dieu du vin éponyme de cette empereur devait vouloir foudroyer l' impudent depuis son séjour céleste. Dyonisos oubliait la plus primordiale des politesses en omettant d'offrir un verre d'alcool à Gob! Qu'un Feydakin oublie un ver était intolérable ! Il faudrait que Gob aille porter une réclamation plus tard sur la planète Mère du Djihad...La seul explication plausible était que le fremen ne l' avait pas vu. Une mise au point s' imposait donc:




Heuheu, toussota Gob.


Petit Fedaykin, en plus de leur voix, les guerriers d' Asharra auraient ils perdus leur sens de l' hospitalité. Igor a-t-il fini par rouillé comme un vulgaire droid pour ne pas satisfaire à ma commande? Dans votre décrépitude que vous buviez de l'eau ou pire du thé ne me choquerait que peu ou prou...


J'aimerais, avant d'accepter d' ouïr du bout des oreilles vos excuses les plus soumises, vous faire remarquer un détail. Vous pensez que les conversations sur Sénata sont trop mièvres, trop pauvres ou sans intérêt... Vous pensez que les fils d' Asharra sont à un tel point au dessus du commun des mortes que de se trouver mêler à la basse populasse souillerait votre esprit? Ne mentez pas, soit vous êtes plus couards que le dernier des vampires et n' osez pas vous exprimer, soit vos gouffra ont régressés à un tel point qu'ils ne vous enseignent même plus comment manier les mots! C'est à vous de faire vivre cette assemblée. N' attendez pas d'être portés par les vagues troublées des évènements...



Gob continuait à toiser son interlocuteur avec amusement. Un débat hors du Sénat, qui plus est autour d'un bon petit verre promettait d'être marrant. Il aurait tant aimé que d'autres Fedaykins se joignent à la conversation, c'est dans l' adversité qu'il s' amusait le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael~Thas
Empereur
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 16/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Mar 27 Sep - 0:50

La journée avait été éprouvante. Sortant de son cabinet, l'empereur Kael~Thas décida de se dégourdir les jambes en faisant un tour dans le quartier de Héber. Il était songeur, l'affaire du Citrus limonia Bellum l'intriguait. Cette affaire qui semblait classée depuis longtemps, intéressait l'empereur, qui avait décidé de retrouver les archives de l'époque et de les étudier. Il voulait comprendre comment de simples évènements de la vie quotidienne avaient conduit à un tel résultat.

Il avait passé la journée à fouiller dans les archives du Sénat afin de retrouver les dossiers les plus complets sur cette affaire, mais apparemment beaucoup d'entre eux avaient disparu ou avaient été perdus. Il ne restait que quelques documents mentionnant ce conflit maintenant oublié de tous. Déçu de n'avoir pas trouver ce qu'il cherchait il arrêta son investigation pour prendre l'air, et machinalement ses pas le conduisirent devant le Marcheur du Ciel.

Il resta un long moment devant la porte d'entrée à se remémorer tout ce qu'il s'était passé entre lui, Aigle de Sang, et le Djihad Solaire. Tant d'épreuves et de combats face à un ennemi de taille. Jamais il n'aurait cru que son alliance pouvait tenir tête aux défenseurs d'asharra, mais la détermination et le courage des Aigles firent des merveilles. Hélas Aigles comme fedaykins, nous combattions dans le mauvais camp.

Il avait perdu nombre d'amis au cours de ces grandes batailles. Même son ami Zak était mort dans ses bras, bien que grâce à sa technologie de pointe son âme ait survécu au conflit, il gardait toujours au fond de lui ce goût amer de la défaite et de la manipulation. Mais l'heure n'était pas aux ressassements des mauvais souvenirs, mais à se changer les idées.

Il entra d'un pas ferme et décidé dans le bar. Tous les yeux se braquèrent sur lui. Il n'y fit pas attention et se dirigea au comptoir pour commander un verre de bérichampagne. L'ambiance semblait plutôt tendue au marcheur du ciel. Il jeta un oeil à l'ensemble de la salle et reconnu quelques visages. Mais tandis que les premières gorgées du doux breuvage affluées, son esprit se remit à vagabonder du coté de l'affaire du Citrus limonia Bellum. Peut être que quelqu'un ici pourrait l'aider.

Il resta ainsi un moment, attendant une réponse à toutes ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yrt'le!x
Empereur
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Mar 27 Sep - 18:04

- Mais non, Mahaï, vous devez vous être trompé...
- La ferme, tronche de sable! Je suis pas sourd, j'ai choisi mes oreilles moi-même! Je te dis qu'il y a quelqu'un. Alors maintenant, tu te dépêches d'ouvrir cette foutue trappe.
- Franchement, vous pourriez me traiter avec plus...
- Le truc dur entre tes côtes, c'est un blaster.
- ...

Une porte s'ouvrit dans le mur du fond, et un masque de porcelaine en émergea, supporté par un petit corps à la peau grise.

Tiens, on a de la visite. Bon, ben autant que je fasse une pause, alors. Tu peux y retourner.
'Bakh, les gens. Qu'est-ce qui amène une si grande foule au Marcheur?

Après une brève relation des dires de Gob, le vieux Sadus hocha la tête.

Ben vrai, ça. Le sénat n'est plus ce qu'il était, mais croyez bien que nous sommes toujours ouverts aux débats, théologiques ou profanes. J'ai d'ailleurs récemment eu une conversation fort intéressante avec un... euh... comment s'appelait-il, déjà, ce gamin? Vincent Muldri, c'est ça. Une philosophie passionnante, quoiqu'un peu égoïste à mon sens. Mais il est parti sans même me dire au revoir ni vouloir entendre mes arguments. La politesse se perd quand même.
Tiens, en parlant de politesse, je constate que c'est marée basse. Un Kraunish Coffee pour moi, et pour vous, messieurs? Kael, vous ne m'avez toujours pas dit ce que vous faisiez ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael~Thas
Empereur
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 16/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Mar 27 Sep - 18:37

Rêvassant sur l'affaire du Citrus limonia Bellum et alors qu'il s'apprêtait à résoudre le mystère, il entendit une voix, qui le tira de sa torpeur, mais en même temps celle ci le priva de sa réflexion et son idée se dissipa. Il lui fallut quelques instants pour revenir à la réalité et il fut surpris de voir Yrt'le!x.

Il était un peu pris au dépourvu, car en plus d'avoir oublié ce à quoi il pensait, il ne savait même plus pourquoi il était venu ici. Cet amnésie passagère durant quelques secondes durant lesquelles il fixa Yrt'le!x du regard sans rien dire.


Je.... Je vous prie de m'excuser, en ce moment le travail est accablant et je manque de repos...

Il était confus et il lui fallut quelques secondes de plus, pour se remémorer comment il était arrivé au Marcheur du Ciel. Il s'étira, et après un long bâillement repris:

Wouahahahh..... Ça fait du bien.

Excusez moi encore, je manque à tous mes devoirs, je ne vous ai même pas souhaité le bonsoir.

Il salua Yrt'le!x, et dit:

J'étudie en ce moment même les archives concernant l'affaire du Citrus limonia Bellum ou plus connue sous le nom de Guerre du Citron. En effet, j'essais de comprendre comment cela a t il pu finir en guerre. Mais les documents sont rares et je n'ai pas tous les éléments en main. Donc faute de trouvaille et après une dure journée de labeur, j'ai décidé de faire un tour en ville afin de me changer les idées et il faut croire que mes pas m'ont conduit jusqu'ici.

Il fit une pause et regarda Yrt'le!x.

J'espère que je ne vous ennuis pas avec mes affaires de bureaucrate...?

Tout en posant cette question, il demanda au barman de bien vouloir servir un verre à son interlocuteur, et il attendit la réponse d' Yrt'le!x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yrt'le!x
Empereur
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Mar 27 Sep - 20:07

Yrt'le!x se gratta la tête, de l'air de celui qui tente de faire appel à ses souvenirs à travers la brume d'un ou cent verres de bérichampagne de trop. Quelques habitués, avec l'aisance d'une longue habitude, plongèrent sous leurs tables respectives en attendant que ça passe.

La Guerre du Citron... oui... je me souviens de ça. Voyez-vous, le Bushido avait fait une réception diplomatique, vous savez, une de celles réputées pour le bon goût du maître de masion, un bon goût raffiné qui charme toujours ses invités, pour, pour... je ne sais plus trop pourquoi d'ailleurs. Et lors de cette réception, donc, ils ont servi des huîtres... ou des béricrevettes. Enfin, un fruit de mer. Et figurez-vous qu'ils n'avaient plus de citron. Comme je vous dis. Et comme chacun sait, les béricrevettes sans citron, c'est dégueulasse. Franchement. Je ne sais pas si vous avez essayé, mais ça vaut vraiment pas un discours de Shinjo. Autant dire rien.
Donc, le Bushido a demandé du citron à un de ses plus proches voisins. Le Zéphyr, peut-être. Ou l'Oracle? Bof, on s'en fout, ça vous le trouverez dans les archives du Bushido, en leur demandant gentiment.
Bref, le problème était que le diplomate du Bushido, qui devait faire la demande, était absent, malade ou que sais-je. Alors...hé hé. Alors c'est le responsable des guerres qui s'en est chargé. Et ça a donné: donnez-nous du citron ou c'est la guerre. Et ça a été la guerre. Comme quoi, hein?
Après, le déroulement de la guerre, ça c'est une autre salade. Vous pouvez me croire, c'était autre chose que la guerre "à la Bubule", ça oui.

Yrt'le!x fit une pause, espérant ne pas avoir lâché son interlocuteur. Quelques têtes de fedaykin se remontrèrent timidement au-dessus du plateau de stables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael~Thas
Empereur
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 16/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Mer 28 Sep - 3:33

Kael fut surpris par la réponse d'Yrt'le!x. Une déclaration de guerre du à un manque de citron lors d'une soirée mondaine. Un large sourire se dessina sur son visage, et il se mit à rigoler.

A vrai dire je ne m'attendais pas à une telle réponse. Je pensais que les empereurs du Bushido étaient moins superficiels. Remarquez, si ce repas était d'une importance capitale pour le Grand Daimyo de l'époque, alors oui je comprends mieux pourquoi une guerre fut déclarée. Mais je trouve la réaction un peu excessive non....?

Il resta interloqué, la révélation d'Yrt'le!x l'avait abasourdie.

Et bien voici un mystère de moins à élucider dans cet univers. Dit il en ricanant. Il remercia Yrt'le!x pour sa précieuse révélation et commanda un autre verre.

Apparemment, les nébulaires vous donnent du fil à retordre....
En même temps comment faire une guerre lorsque son ennemi se réfugie dans le gel stellaire. Halala vraiment pitoyable. Voila comment se bat l'alliance qui se targue d'être la plus puissante de tout planetium.
Enfin..... Je ne crois pas que ces incapables méritent que l'on parle d'eux ce soir, surtout que je suis en bonne compagnie.

Dit il en trinquant avec Yrt'le!x.

Kael devint alors songeur. L'expression de son visage venait de changer, un flot de souvenirs le gagna. Son visage s'assombri, et il comprit que s'il était venu jusqu'ici, c'était pour avoir des réponses à ses questions, mais pas celles qu'il croyait. Il bu cul sec son troisième verre de berichampagne et commanda une berivodka.

A vrai dire si je suis venu ici ce soir, c'est pour me familiariser avec les Fedaykins. Trop longtemps mon coeur et mon âme ont été emplis de haine, de colère et de vengeance envers les votres. J'ai souvent souhaité votre mort et votre disparition. Je ne comprenais pas votre acharnement à notre égard et même maintenant, j'avoue que beaucoup de détails m’échappent. Je sais qui est mon véritable ennemi, mais mon problème est que je n'arrive pas à me pardonner, à vous pardonner toutes ces pertes humaines inutiles...

Suis je faible...? Est ce que ma faiblesse d'esprit est la cause de tout ceci...?
Ai je été lâche...? Est ce ma lâcheté qui m'a fermé les yeux devant mon véritable adversaire....? Je ne sais plus que penser. Je croyais être un fervent défenseur de la paix et du respect de la vie, mais au bout du compte mon chemin est pavé de cadavres ensanglantés.
Suis je un monstre assoiffé de sang qui répand celui de ses camarades....?

Kael ne fixait plus Yrt'le!x, mais laissait son regard errer à l'intérieur de son verre, pendant qu'il faisait tourner celui ci, observant les mouvements de la vodka. Les derniers évènements l'avaient beaucoup affecté, plus qu'il ne le croyait. Il avait passé ses derniers jours à travailler pour essayer d'oublier, mais seul le temps pouvait réparer ce genre de blessure. Il resta un moment le regard vide sur son verre.

Je vous pris de m'excuser, j'avais besoin de dire ce que je ressentais, sûrement les effets de l'alcool.....

Il mit son verre sur le coté, et se laissa bercer par la musique ambiante du Marcheur du Ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yrt'le!x
Empereur
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Jeu 29 Sep - 8:51

Yrt'le!x hocha la tête, avec ce qui peut se faire de plus proche de la compassion pour un être fondamentalement amoral.

Ah ça, les doses de Igor, ça cogne toujours un peu la première fois. Il a tendance à être généreux, disons.
Pour en revenir aux guerres... si je me souviens bien nous avions déclaré la guerre pour... bah, qui s'en soucie. Les histoires de chair et les histoires de sang, ce n'est jamais bon de revenir dessus.
Nous avons fait des choix, nous comme vous, et certains de ces choix ont été douloureux dans leurs conséquences. Comme nous le disons au Djihad: mektub at mellah. Parfois l'histoire s'écrit avec du sel sur des plaies à vif. Ne vous jetez pas la pierre. Vous êtes le seul à vous torturer comme cela, inutilement; ce que vous vous infligez ne ramènera pas les morts à la vie. Le mieux que vous ayez à faire est de continuer à faire vivre votre conception de l'honneur et du respect de la vie. Parce que si vous perdez la foi, leur sacrifice aura été vain et là, je serai heureux de vous botter moi-même le train sur chaque mètre entre ici et Terra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael~Thas
Empereur
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 16/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Jeu 29 Sep - 11:44

Les paroles Yrt'le!x résonnèrent dans l'esprit de Kael~Thas, encore embrumé par toutes ces pensées. Il savait que le vieux Sadus avait raison et que ses conseils étaient avisés. Mais il était plus aisé de les dire que de les mettre en application. Que faire....? La vengeance...? Non elle ne servirait à rien, entraînant haine et destruction chez l'ennemi et qui les lui rendrait, en s'enlisant ainsi dans une spirale funéraire. Le pardon....? Non il n'en était pas question, on ne peut pardonner. Pas après ce qui a été fait. La foi....? Croire en ses convictions coûte que coûte.....Kael avait l'impression que jusqu'ici cela n'avait rien apporté de concluant, à part la perte d'innombrables vies....L'oublie...? Non, impossible, s'il oubliait tous ses frères d'armes tombés au combat pour défendre leurs convictions, alors comme le disait Yrt'le!x leur sacrifice aura été vain. Et cela était pire que tout. Mais ce soir, Kael n'avait pas la force de surmonter un tel obstacle, il voulait juste ne plus y penser, l'espace d'un instant, avoir son esprit en paix. Peut être était ce trop demandé....?
Boire ne résoudrait pas le problème.....Il resta un long moment à méditer sur les paroles Yrt'le!x.

Alors qu'il était dans le plus profond désarroi, il vit une lueur d'un blanc étincelant qui se rapprochait de lui. Cette lumière dégageait une aura de plénitude et sérénité, et tout ce qui assombrissait l'esprit de Kael~Thas sembla disparaître à l'approche de cette lueur. Puis il entendit une voix douce et pleine de compassion
.

Ne te torture pas ainsi mon fils, tu as traversé de dures épreuves, mais elles n'ont fait que te renforcer. Je connais la douleur immense qui emplit ton coeur et je la partage avec toi. Mais te laisser tomber dans le désespoir et le désarroi ne changera rien. De nombreuses personnes comptent sur toi, et encore plus dépendent de tes choix et de ton jugement. Tu n’as commis aucune erreur, ton coeur est juste et bon et laisse toujours une chance même au pire des ennemis. C'est cette compassion qui te fait souffrir car trop souvent l'ennemi l'utilise contre toi. Sache tirer une leçon de ce qu'il s'est passé et continue sur la voie que tu t'étais fixé. Ton père serait fier de toi Kael.... Je te reverrai le moment venu, d'ici là, pardonne toi et devient plus fort.

Kael avait plusieurs questions, mais la seule chose qu'il réussit à dire fut:

Mais qui êtes vous....?

Tu le sauras le moment venu. Soit fort Kael~len, soit fort mon fils....

La lueur s'évanoui peu a peu, mais Kael~Thas sentit au fond de lui ce sentiment de paix qu'il recherchait et qu'il avait perdu.... Qui était cette personne...? Avait il rêvé tout éveillé...?
Lorsqu'il revint à lui, il se trouvait face a Yrt'le!x qui finissait de lui dire qu'il lui botterait le train d'ici à Terra s'il ne se reprenait pas....


Je crois qu'en effet que les verres de votre barman Igor ont des effets secondaires inattendus.

Avez vous vu une lueur Yrt'le!x...? Demanda Kael d'un air dubitatif

J'ai l'impression d'avoir rêvé tout éveillé. C'est comme si j'avais reçus la visite d'un esprit, mais il me connaissait et je sais au fond de moi que cet être ne m'était pas inconnu, il m'était familier. Je dois vous paraître fou ou saoul, mais pourtant je vous assure mon ami que ce n'est point le cas....

Il se tourna vers Igor et lui demanda de lui remplacer son verre de berivodka par un beri-jus de fruit.

L'expression du visage de Kael avait changé du tout au tout. Lui qui était si sombre, avait un visage rayonnant plein de fraîcheur et d'envie de vivre. Etait-ce l'alcool ou bien le vieux Sadus disposait-il de pouvoirs psychiques cachés ou avait-il vraiment eu cette vision...En tout cas il appréciait plus que jamais le succulent goût du beri-jus de fruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yrt'le!x
Empereur
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Jeu 6 Oct - 18:35

Une lueur vous dites?

Yrt'le!x tourna machinalement les yeux vers la baie vitrée obturée, puis les reposa sur le visage de Kael~Thas. Et les mots qu'il allait prononcer moururent sur ses lèvres. Cet homme venait d'être visité par Elle. Dans la salle, de nombreuses mains croisées sur des poitrines formaient le signe de l'Aigle, et de nombreuses prières étaient murmurées à la Mère aux Mille Visages.
Yrt'e!x parut tout d'un coup s'affaisser, comme si son grand âge était d'un seul coup tombé sur ses épaules. Il se leva péniblement et se dirigea vers la porte.


Non, Kael, il y avait bien une lueur. Et nous y avons été aveugles tout ce temps. Il y a eu bien des avertissements, et dernièrement plus encore, le jeune Muldri, Gob, et maintenant vous, et c'est seulement maintenant que je comprends.

Il fouilla d'un air absent dans le porte-parapluies, et en retira un objet organique, oblong, qu'il fixa par une de ses excroissances à son bras. Puis il repartit vers le fond de la salle.

Tout ce temps, nous avons dormi. Vous savez, j'ai fait partie de ceux qui ont bâti cet endroit, et lorsque nous travaillions à dresser les murs, nous avions tous l'impression qu'il y avait déjà... quelque chose. Que nous donnions juste une enveloppe matérielle à une âme qui était déjà là.

Il se tourna vers le rideau de bois et dirigea l'extrémité de son tube organique dans la même direction. Une bouche sembla s'ouvrir à l'extrémité de l'étrange objet, et les Kraunisiens présents semblèrent se tendre.

Tout ce temps, cette âme a somnolé, et nous avec. Mais Mère Herpé est venue exiger son dû. Maintenant, j'entends son appel. Le Marcheur... doit...se... réveiller.

Une onde de choc jaillit brusquement de l'arme symbiote du Sadus, renversant quelques tables et consommateurs surpris. Frappées de plein fouet avec une précision chirurgicale, les planches qui obturaient la défunte baie vitrée volèrent en éclats, laissant entrer à flot la lumière du quartier de Heber. De l'autre côté, un voyou qui se préparait à tagger la façade eut un moment un sourire crispé, puis lâcha sa bombe de peinture et s'enfuit dans un decrescendo de hurlements d'horreur.

Là... Maintenant le Marcheur a ouvert les yeux. On peut commencer.

Reposant son arme dans le porte-parapluies, le Sadus mit au passage une pièce dans l'antique juke-box, seul appareil survivant des purges réformistes. Une vieille chanson des cavaliers du désert, contant le retour vers leurs chères étendues de sable, remplit la pièce et le coeur des habitués. Les silhouettes courbées sur leurs tables basses se redressèrent, certains se levèrent et sortirent, comme pour obéir à un ordre entendu d'eux seuls. Yrt'le!x pour sa part revint s'asseoir à côté de Kael~Thas et vida d'un trait son verre avant d'en commander un autre. Ses yeux avaient repris, derrière son masque, l'éclat de la jeunesse et de la joie, et il siffla avec un sourire carnassier:

Et maintenant, le Bourbier...

Avant de se mettre à fredonner cette vieille rengaine qu'il aimait tant.

I'm on the highway to erg...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael~Thas
Empereur
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 16/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Sam 8 Oct - 21:03

L'ambiance du Marcheur du Ciel venait de changer. Kael ne savait pas trop quoi penser. La visite de cet esprit, l'avait grandement soulagé et il savait maintenant quelle voie suivre. Les paroles d' Yrt'le!x ébranlèrent quelque chose en lui.
Citation :
Tout ce temps, nous avons dormi.
Le dormeur doit se réveiller.... Kael était il enfin éveillé...? Avait il, lui aussi dormi tout ce temps sans se rendre compte de ce qu'il se passait autour de lui....? Etait ce une épreuve qu'on lui avait imposée...? Tant de questions lui venaient mais il savait qu'il aurait la réponse le moment venu. Au même instant, il sentit à nouveau la présence de cette force que seul un Aigle de Sang peut ressentir. Le Grand Aigle n'était pas mort ou du moins une partie de lui, survivrait à travers Kael... Mais pourtant il était certain que l'esprit qu'il venait de voir n'était point le Grand Aigle... Que signifiait tout ceci....
Kael se tourna vers son ami Fedaykin. Yrt'le!x pouvait voir au fond de ses yeux vairons une nouvelle flamme naissante et d'une rare intensité.


Yrt'le!x j'aimerai vous demander un grand service. Apprenez moi le fremen.

Yrt'le!x fut surpris par la réaction de son ami.

Je dois faire le Hadj des 9 planètes, je veux apprendre et savoir. Une nouvelle voie s'est ouverte devant moi mon ami et c'est vous qui me l'avez montrée. Dit il en regardant la fenêtre que le vieux Sadus venait de détruire.

Toutes les réponses à mes questions sont là bas. Je dois faire le Hadj. Aidez moi mon ami. Vous qui êtes Sage par mis les Sages au sein du Djihad, éclairez moi.

Jamais on eu vu d'homme plus déterminé. Quelque chose de fondamental venait de changer. Une nouvelle page de l'histoire aller être écrite. Un renouveau pour l'empereur Kael~Thas, les Aigles de Sang, le Djihad et le reste de l'univers. Il en était persuadé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yrt'le!x
Empereur
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Jeu 3 Nov - 11:20

Yrt'le!x passa un long moment à tenter de résister. Des bribes de " saintes paroles" revienrent à son esprit, et il tenta de modifier sa réponse, mais il ne pouvait rien faire. Il connaissait cette sensation de ne pouvoir échapper au destin. Et ça le mettait profondément en colère.

Mais bien sûr, Kael, je ne pense pas avoir les qualités nécessaires pour enseigner, mais je veux bien vous laisser apprendre...

Les évènements suivants ne firent que nourrir les rumeurs de pouvoirs surnaturels chez les Anciens du Djihad. Selon tous les témoins présents, il était en effet matériellement impossible pour Yrt'le!x de se trouver en train de discuter en souriant assis à une table, et la fraction de seconde plus tard à l'autre bout du bar, en train de tabasser sauvagement un Qizara à coups de tabouret. Profondément en colère ou pas.

Saleté de foutu moulin à paroles! Bouffeur de sable! Tête de lézard! Ah, tu en veux de la prophétie? Ben je vais t'en donner moi, et elle va se réaliser à court terme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amahkrah

avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 13/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Dim 6 Nov - 23:40

Les débats et conversations d'ivrognes, comme toujours faisaient rage dans le bar. Le Marcheur du Ciel... Cela faisait si longtemps qu'Elle ne s'y était pas glissée... Tant de temps... Mais, ce soir là, cette ombre s'y introduit, furtivement, comme par le passé, elle se rendit à une petite table au fond, elle s'y arreta, la voyant vide. Personne, Il ne semblait pas encore de retour. Cela n'était pas grave, elle avait déjà attendu tant de temps... Sa Gloire avait était sans pareille, mais sa déchéance également.

Une large capuche lui recouvrait le visage, le corps envellopé d'une longue cape d'un vert sombre dont la matière semblait d'un rafinement hors pairs et ne laissait rien passé de l'apparence de la personne en dessous. D'ailleur, probablement personne de La remarqua dans cette cape fluide comme l'ombre. Pour ceux l'ayant peut être apperçut, on pu la voir hocher, ou incliner légèrment la tête face à cette table vide avant de se diriger vers le bar.

Ele commanda un nectar de feu, comme à son habitude. D'ailleur, il n'en restait plus qu'une simple bouteille semblait il. Il faudrai qu'elle en envoie de nouvelles, elle avait était absente si longtemps... Trop. Maintenant, elle savait exactement ce qu'il en étais. Le Temps n'avait plus vraiment d'importance de toute façon. Mais cela faisait déjà fort longtemps pour elle. Elle but d'un trait sa coupe de nectar, inclina la tête puis s'en retourna dans les ténèbres de la rue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WereWolf
Empereur
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Lun 7 Nov - 20:10

Une silhouette en armure se dessine dans les ombres. Un floue glaciale.

L'un des ivrognes evite le coin sans se rendre compte qu'une presence le rend mal à l'aise. Peu importe d'ailleurs car seule ceux qui ont une autre vision pourrait se douter de la presence. Il suit du regard la silhouette encapuchonnée qui sort du bar. Il sent sa detresse. Il sourit. Il a tant attendus.

Une ombre se detache de la silhouette, une chaine qui part de son armure danse avec la lumiere et frole un buveur. L'homme rit, trinque avec ses amis, il est en train de passer une bonne soirée. Il vas boire encore, rire et s'amusé puis il vas rentrer chez lui en esperant ne pas avoir trop mal à la tête le lendemain. Mais il ne verra pas le jour se lever. Le demon sourit... Il disparait petit à petit. Elle est de retour et lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yrt'le!x
Empereur
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Mar 8 Nov - 9:50

Lâchant son Quizara qui n'en demandait plus tant (surtout avec ses lèvres enflées, c'est pas facile de parler dans cet état), Yrt'le!x redressa la tête. Deux fentes dans un masque de porcelaine lisse scrutèrent avec une intensité rare la demi-obscurité du bar, en direction de la baie vitrée qui-n-était-plus-si-vitrée-que-ça et de la porte par laquelle une silhouette en robe venait de sortir. Des silhouettes en robe dans le quartier général officieux des Fedaykin, il n'en manque pas. Mais l'odeur que celle-ci avait laissé dans son sillage l'avait ramené bien des années en arrière.
Et la présence qu'il avait senti fugitivement, encore plus. Il se dirigea vers Igor, toujours à son bar, d'un pas chancelant, comme s'il avait bu. Oui, une jeune femme au visage dissimulé dans l'ombre de son vêtement venait bien de commander à boire. Oui, un nectar de feu, une des dernières bouteilles.
Yrt'le!x se diriega vers la porte sans même parler à Kael~Thas, soudainement passé à l'arrière-plan de ses préoccupations, empoigna sa vieille vouge dans le porte-parapluie, prit son vêtement au porte-manteau et sortit. Tout recommençait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeila
Empereur
avatar

Nombre de messages : 149
Empire : Cosa Nostra
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Sam 12 Nov - 14:12

Cette nuit, j’ai rêvé (pour changer) que je marchais dans les airs… « Encore un rêve bien étrange » me suis-je dis à mon réveil.
Après de multiples tentatives de compréhension de ce songe, toutes s’étant échouées sur la plage qui séparait la partie intelligente de mon cerveau et le partiel demeuré de ce dernier, je décida de sortir pour tester mes nouveaux pouvoirs.

Dans mon élan d’euphorie, c’est vers la fenêtre que mon esprit me guida, sûrement était-il lui aussi tout excité de voir de quoi j’étais capable.

Du haut de mon deuxième étage, je m’élança…
Cela ne faisait plus aucun doute, je ne volais pas, je tombais !

Malgré une réception assez douloureuse dans les rosiers de Madame Lagrange, je ne resta guère plus longtemps dans ma position peu confortable. Autant dire que si la vieille grue me voyait dans ses fleurs dévastées, j’étais bon pour la soupe de pêches salées (spécialité de Madame Lagrange) toute la semaine.

Néanmoins, je tiens à dire que ces quelques minutes passées dans le vide me furent d’une grande réflexion. Car c’est à ce moment là que j’ai pris conscience que les fleurs de Madame Lagrange n’étaient pas normales ! Oui, certaines possèdent des épines, comme les rosiers sur lesquels j’ai atterris… et je peux vous dire que j’ai eu le temps de les voir arriver ces épines. Je vous passerais les détails géographiques de leurs attaques coordonnées…

Etonnant concours de circonstances ou fruit du destin ? Si je n’avais pas rêvé que je marchais dans le ciel, serais-je ici, en ce moment, entrain de vous parler ?
Biensûr ! Un peu après toutes ces aventures, j’ai été discuté avec mon Lisan al gaib préféré, je lui ai raconté tout ce que je venais d'affronter, et il m’a conseillé d’aller rencontrer le marcheur du ciel.

Fortement intrigué par cet étrange personnage que me présentait là mon Lisan al gaib adoré, je me rendis de suite à l’adresse qu’il m’indiqua… et quelle ne fut pas ma surprise en arrivant sur place.

Ensuite, vous connaissez la suite, j’ai fait votre connaissance et commencé mon histoire abracadabrante. Quand même, je suis bien content d’avoir rencontré le marcheur du ciel, et de vous avoir rencontré par la même occasion, même si tout cela m’a coûté quelques bobos.
Allez Igor, une tournée générale pour tout le monde !

Accoudé au bar, Zeila était entouré par cinq gros loubards à la barbe mal rasée, aux cheveux mal coiffés, aux tatouages sur les bras et aux fringues débrayées. Ces derniers paraissaient captivés par les paroles de ce premier et semblaient en demander encore. Igor, le tavernier, faisait semblant de ne pas s’intéresser aux histoires de Zeila, mais il en était en réalité tout aussi passionné… sûrement devait-il garder une ligne de conduite stricte pour maintenir l’ordre en cas de débordement ? Ou simplement, Zeila s’était trompé dans l’explication psychologique des faits et gestes d’Igor ?

Enfin, ce qui était sûr, c’était que notre jeune fremen se plaisait bien dans cet endroit : les gens étaient conviviales, la boisson bonne et le barman expérimenté ! Seul point fâcheux : ça manquait de sayyadinas tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gnouf.com/cache/video_ItemIdcbdf582807a946cb90774603c
flodevil
Empereur
avatar

Nombre de messages : 366
Date d'inscription : 12/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Lun 14 Nov - 23:52

Les fleurs se naissent-elles avec le soleil?


Ce qui est sur c'est que ce n'était pas un pissenlit qui, arrosé par les buveurs à la vessie fragile, avait pointé le bout de son nez. On pouvait dire que l'objet qui venait de pousser marquait la façade de cet endroit mythique qu’est le marcheur du ciel comme une pustule d'acné sur le front de nos chères têtes blondes... Un observateur matinal aurait pu voir s'éloigner une silhouette hautaine fendant l'air, crachant ses poumons enfumés dans la brume de Sénata. Nul ne savait qui il était. Son but? Ses armes? Personne ne s'en doutait pourtant le pot de colle à son bras ne pouvait le trahir. Aucun doute quand à la personne qui avait apposé un affiche sur les murs du bar feydakin.




Citation :
A TOUS LES PIGEONS


Nous avons perdu une bataille
Mais nous n'avons pas perdu la guerre!


Des oisillons de dépit ont put capituler et ouvrir les portes de nos nids à la menace venue du désert. Tapis dans leurs palais de brindilles, délaissant la fraîcheur de la vraie vie Sénatienne ces traîtres à notre cause ont laissé nos petits se faire massacrer dans le but de finir leur vie sans soucis, gavés de graine de pignon dans des poulaillers de cristal, au milieu d'hirondelles vierges et de milles délices !

Rien n'est perdu parce que cette guerre est une guerre mondiale! Dans l'univers des forces immenses ne sont pas encore entrés dans le combat. Des forces telles que leur immensité assombrirait le ciel si on les déployait. Des forces capable de fertiliser des planètes entière en période de gastrœntérite! Des forces fortes, forcément ! Un jour ces forces écraseront l’ennemi et tous ces alliés de par la galaxie .Il faut que le peuple pigeon dans son ensemble soit présent lors du grand soir. Alors il retrouvera sa liberté et sa griseur ! Tel est mon but, mon seul but!


Voila pourquoi je convie tous les pigeons, dindons, faisans et autres volatiles opprimés à me rejoindre au sein du FLP, du Front de Libération des Pigeons! Ou qu'ils se trouvent ils doivent s'unir à moi (pas de sous entendus zoophiles bien sur) dans l'action, dans le sacrifice et dans l' esperance.

Notre race est en péril de mort!
Préparez vos fientes pour la sauvez !

VIVE LES PIGEONS LIBRES !




GENERAL DE GAUBBE


Le Général s'éloignait en courrant, chez lui 18 joints l'attendaient ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yrt'le!x
Empereur
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Jeu 17 Nov - 10:37

L'affiche avait été soigneusement laissée en place, pour que le plus possible de pigeons puissent la lire. La présence de la batterie de DCA qui couvrait les voies d'approche était purement fortuite.
L'ambiance était revenue au Marcheur du Ciel, au contraire de Yrt'le!x, parti on ne savait où dans le bourbier. De nombreux chats des Sestions Hybrides d'Assaut paressaient sur la fourrure des canisièges entre deux missions, des fedaykin hilares tiraient au blaster sur les pigeons de passage à travers le cadre de feue la baie vitrée, Igor lui-même avait montré qu'il n'était pas rouillé depuis les guerres d'Absalon pour rien en montant son vieux multi-laser lourd en batterie et en arrosant joyeusement tout ce qui apssait quand son devoir ne l'appelait pas au bar.
Bref, tout le monde baiganit dans l'atmosphère de joyeuse folie meurtrière qui avait fait la réputation du Marcheur du Ciel, pendant que les vaincus rôtissaient doucement en vue du repas de midi. Par précaution, on avait installé un goûte-poison au-dessus des broches, certains fedaykin utilisant des armes plutôt vicieuses. Une vieille chanson passait sur le juke-box


Stop The Pigeon, Stop The Pigeon,
Stop The Pigeon, Stop The Pigeon,
Stop The Pigeon, Stop The Pigeon
Stop that Pigeon,
How?
Nab him, jab him, tab him, grab him,
Stop that pigeon now!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeila
Empereur
avatar

Nombre de messages : 149
Empire : Cosa Nostra
Date d'inscription : 11/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Jeu 17 Nov - 12:32

Ca ne valait pas un bon Miles Davis, mais qu’est ce que cette musique fredonnait bien ! Si l’envie lui était montée à la tête, Zeila se serait sûrement mis à danser au milieu de la pièce. Malheureusement pour le plaisir des yeux des autres, l’état de guerre semblait décrété, il n’était donc pas question de se la jouer danseur…

A la vue d’Igor montant son vieux multi-laser lourd en batterie, Zeila ne put s’empêcher d’entrer en action. Celui qu’on surnommait autrefois « Nobody » sortit d’un pas décidé au devant de ces corsaires en furie (il aimait empirer les situations pour en retirer plus de gloire une fois la victoire sur table).

Une fois à l’extérieur, celui qui avait autrefois combattu les tireuses à bérichampagne qui dégainaient plus vite que tous les cavaliers réunis de « la horde sauvage », se plaça au milieu de l’allée prêt à dégainer. Son chapeau le protégeait du soleil féroce qui s’abattait en cette saison sur le quartier de Heber, et sa bourka lui offrait une protection de première nécessité contre ces obus nucléaires que l’ennemi utilisait comme principale arme.

Il ne fallut que quelques secondes pour qu’un mirage à camouflage radioactif fasse son apparition.


« Le bougre ! Il se cache dans la lumière du soleil de telle sorte que je ne puisse examiner son chargement sans me brûler les yeux ! Il va falloir ruser… »

D’un geste aussi rapide que « Trinita », Zeila dégaina sa paire de lunette de soleil première génération et la plaça sur son nez à la courbe d’une finesse extrême.


« Tu ne pensais quand même pas m’avoir comme ça mon salaud !
Oh lala ! Tu es vachement bien armé, ton chargement est digne de m’affronter, moi l’empereur le plus rapide de l’Ouest héberien. »

En effet, l’ennemi volant semblait aussi plein qu’une dinde farcie.

Soudain, un premier obus daté du repas d’une soirée bien arrosée fut largué. La cible : le cœur du marcheur du ciel. Pas de chance pour l’ennemi, après le petit cliquetis d’une gâchette enfoncée et le coup de feu qui le suit habituellement, la bombe explosa en vol.
Il fallait le voir pour le croire. Seulement voilà, la vitesse de réaction avait été tellement rapide que personne ne l’avait vu…

La bataille engagée, Zeila n’avait plus un moment de répit, il faisait maintenant face à toute une armée entière enragée. Le son des détonations, des tirs et autres chants de combat faisaient rage au dehors. N’était-il pas nécessaire d’instaurer un cessez-le-feu pour les habitants voisins désirant faire leur sieste inutile et habituelle à pareille heure de l’après-midi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gnouf.com/cache/video_ItemIdcbdf582807a946cb90774603c
Yrt'le!x
Empereur
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Mar 29 Nov - 10:19

Au bar du Marcheur, un shiskali portant un uniforme de pilote Kraunisien et accompagné d'un tas de pils qu'on appellera, par défaut, un chien, se désolait devant un verre de liqueur d'épice et racontait ses malheurs à son voisin, un mentat de l'école d'Hakanai.

- Je ne comprends pas. On le tenait, pourtant, ce foutu pigeon. Des mois qu'on le traquait. Je ne vois vraiment pas ce qui a pu clocher...
- Vas-y, raconte, j'analyse.
- Bon, alors on était en formation, comme d'hab', escadrille Vautour au rapport, le shiskali qui nous hurle dessus pour qu'on chope ce #*$% d'emplumé. Je l'avais dans mon viseur, la pointe de la technologie que c'était cette arme. Une seconde de plus, et je transformais cette saleté en grillade au plasma, l'ingénieur de l'escadrille m'avait tout bien expliqué...
- Stop. Quel ingénieur?
- Il s'appelle Vol-à-viole, ou un truc comme ça. A voile! C'est ça.
- Cherche plus, naib Satanas. C'est là que ça à foiré.

Pendant que le mentat essayait désespérément de consoler son voisin éploré par ce énième échec, un membre des SHA couvrait la rue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadok
Empereur


Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 13/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Jeu 22 Déc - 3:38

[Un fier canarie Jaune rentra dans la salle. Après s'être arreté sur le pas de la porte, il entra dans la salle bruyante.]

Salutations à vous mes Amis.
Mon coeur se réchauffe à l'odeur de l'épice, je predrais d'ailleur un bon café d'épice s'il vous plaît.
Quel bonheur d'être parmis vous, j'ai cru un instant ne plus jamais retrouver ce bar, je suis en effet completement désorienté depuis que j'ai quitté le Sietch.
Cela doit bien faire 6 mois que je n'avais pas mis les pieds à Senata... Mais j'imagine que rien n'a bien changer depuis, toujours des plaintes et des gemmissement, des calomnies et de la jalousie. Parfois même de la haine. Quelles futilités, alors qu'Asharâ veille sur nos vies comme sur nos morts.


Soudains, le regard du Shadok changea du tout au tout lorsqu'un poivrot hella le barman lui commandant du béry-champagne. Ce regard été bien connu de ces amis et ils savaient déjà tous que l'instinct du volatile avez repris le dessus. Il ne serait désormais plus question de café d'épice...

HA HAA!!
A la bonne heure!! J'ai cru un instant que l'on ne servait plus d'alcool ici, et je n'osais en demandais afin de ne pas passer pour un alcolique.
QU'on m'ammene 2 tonneaux de béry-champagne avec mon café !!!



et alors, à la plus grande satisfaction des personnes présentes, le Shadok découvrit sa large dentition de Carnassier laissant apparaitre des résidus de viande, mais aussi quelques capsule et bouchon de béry-champagne. Et c'est ainsi que le Shadok souriait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vince de Râoylh
Empereur
avatar

Nombre de messages : 39
Empire : un Y-Zing furtif
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Jeu 22 Déc - 4:13

Un etre etrange penetra au Marcheur du Ciel, lieu de rassemblement oh combien prestigieux des feydakins.

Il allait sous une capuche couvrant entierement son visage, la cape ocre qu'il portait cachait egualement les 3/4 de son corps, seul ses jambes apparaissaient a chaque pas qui le mennait vers le bar, revelant un pantalon des plus banal et des bottes de Brahatmard souillées de poussieres... rien dans ses vetements ni même son hatitude permetait de deviner ses origines...

Ce n'était pourtant pas la premiere fois qu'un personnage enigmatique penetrait en ces lieux... mais cette fois certain parmis les anciens furent pris d'un malaise inexpliqué... comme si l'etre qui était desormais au centre de tout les regards était la representation même de l'ennemi...

L'inconnu parcoura donc les derniers pas qui le sepparaient du comptoir, s'appuya sur ce dernier et le mouvement de sa capuche montra qu'il venait de faire signe de la tête au barman-suppleant de s'approcher, ce dernier s'executa et vint donc se poster devant l'inconu... à voix basse celui ci formula une requette que personne n'entendit, et cela faisant releva la tête de façon que le jeune barman vit le visage de notre inconu... et lacha un cri atroce avant de s'echapper dans l'arriere boutique...

Bien entendu cette reaction en choqua plus d'un, déjà certain Feydakins portaient la main a leur armes, redoutant le pire... Notre inconu se retourna donc face à la foule ammassé... lui fit face et prononca ces quelques mot avec un timbre pour le moins etrange:


Salut à vous tous, je desire m'entretenir avec l'un des votre, afin de discuter de relations future...

Ayant dis celà l'inconu leva sa main au reflet argenté et, d'un geste fluide, rejeta sa capuche et se decouvrit entierement... laissant apparaitre au yeux de tous son visage robotique, DA546, droide assassin de la Vince&Co. Inc. venait donc de faire son entré... pour le moins remarqué

L'esemble des empereurs present pointaient déjà tous leurs armes à projectiles dans sa direction...


...

...

hrp: allez les djidji, ont est gentils et on cherche pas a detruire ce droide trop vite... pour ceux et celles qui suivrait pas déjà mes differents rp(environs tous quoi..) mes droides assassins sont pas des IA mais des CA (consciences artificielles) alors tirez pas avant de parler^^, surtout que j'ai plein de surprises pour vous^^... et n'oublions pas l'inforamation principale de la journée: Viva la Révoluçion...euh... la Rpétisaçion... Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadok
Empereur


Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 13/03/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Dim 25 Déc - 3:41

Le Shadok avait eu vent d'un droïde assasin, au Service d'un vendreur de Bras... le feydakin Zeila lui en avait parlé, son propriétaire Vince de Raoylh prétendais que celui ci était doué de sentiment, et d'autres talents peu commun chez les tas de ferraille.

Hola!! Ne sais tu donc pas lire stupide machine? Ce lieu sacré est réservé à l'ultime abouttissement de mère Nature. Ashar-râ ne tolère que les formes de vie biologique.
Maudit soit tu d'avoir pénétré ces lieux. Nous n'acceptons pas les non-être de ton espèce, et ne nous accomodons guère des être VIVANTS vivant sous assistance robotisé.
Nos Kriss se sont ensanglantés pour des provocations moindre, et quelque soit tes capacités nous en viendrons à bout.


Le Shadok avança à pas lent vers l'ignoble machine.

Sache que même les yeux fermés je te repérerai, et nous sommes nombreux dans ce cas dans cette salle, ta furtivité ne te sera d'aucun secour.


Le Shadok s'arreta à une distance assez grande pour que le robot ne puisse l'atteindre fourbement avec une lame cachée sous sa cape crasseuse.

Maintenant que tu en sais plus sur ta situation, PARLE!! Que nous vaux la souillure de ta présence en ces lieux? Peut être ton maître as-t-il fait cadeau de ta personne au djihad, nous aurions plaisir à revendre ta carcasse fumante à la stella Aquila, et ceci augurerai de bonne relation diplomatique entre ton maître et les fervent combatants d'Ashar-râ.

Le Shadok regrettais amèrement d'avoir du se séparer de son sourire pour s'adresser à cet abomination, et la consomation de nombreuses liqueurs s'avérerait sûrement indispensable. Maudite Engeance robotique, quel soit consciente ne fesait sûrement qu'agraver son cas, et elle lui couterai sûrement moulte piecettes afin de se grisé l'esprit à nouveau.

Vas tu répondre!!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chapelier Fou
Empereur
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Dim 25 Déc - 3:48

Il nous faut un endroit où nous amuser un peu... Nous nous ennuyons... Maître, nous vous sommes soumis, mais pourrions nous tout de même, en ces jours de liesse, nous mêler à la foule de la capitale et nous divertir ?

Un main blanche sortit de l'ombre, pointant un doigt crochu vers la sortie de la pièce. La personne qui venait de parler comprit immédiatement, et se volatilisa dans un rayon de lumière noire...

Première étape, le Marcheur du Ciel...

Il en avait beaucoup entendu parler, même sous terre, même dans les bas-fonds de la société, là où il vivait, reclu, il entendait des paroles au sujet de ce bar. Bien des mystères l'entouraient à ses yeux, et il voulait les percer, ainsi que profaner un des lieux de prédilection de la déesse Ashar-Râ.

C'était là, on ne peut dire il, ni elle, c'était androgyne, qui pouvait savoir si c'était de sexe masculin ou féminin ? Cela restait à vérifier, à condition que quelque ose s'approcher.
Lorsqu'on regardait cette personne, l'oeil était directement attiré par ses yeux noirs, mais rieurs...

Ce jour-ci, ça portait un chapeau haut de forme noir, un porte-jartelle de même couleur et une veste de cuir noir aussi. Des bottines hautes grandissaient un peu l'être qu'elles supportaient. Ses cheveux rouges étaient attachés en chignon, dégageant ses petites oreilles. Deux trous étaient percé à chacune d'elle, et une chaînette en argent allant d'un des perçages à l'autre servaient de boucles d'oreilles. Ses ongles étaient vernis de blanc et de noir, selon les motifs d'un damier. Ca portait un maquillage des plus inhabituels... Ses deux yeux étaient cernés de noir, et une larme noire descendait de son oeil droit, elle aussi était dessinée grâce au même maquillage. Ses lèvres étaient teintes d'un rouge franc et net, assez aggressif à l'oeil...

Cela entra dans le bâtiment où était placardé à l'entrée l'enseigne " Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes." Le curieux personnage fut amusé de l'ambiance qui règnait ici, et resta à côté de l'entrée, attendant que quelqu'un vienne lui adresser la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vince de Râoylh
Empereur
avatar

Nombre de messages : 39
Empire : un Y-Zing furtif
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   Lun 26 Déc - 17:25

DA546 savait bien avant de penetrer en ses lieux que l'acceuil qui lui serai reservé ne serait pas celui d'un roi bien loin de là, mais il fut heureux de constater que neanmoins, malgrès tout ce qu'ils avait pu redouter, et malgrés tout le venin dans voix du Shadok, cet accueil n'était pas aussi desastreux que prévu... au moins on acceptait ici le dialogue...

Mais fort heureusement sa condition de droides doté de sentiments avait precedé ses pas, dans le cas contraire il serait déjà dans le même état que les quelques carcasses qui ornaient depuis sa création le hall d'entré de ce bar...


Maître Shadok je vous fais mes respects...

Puisque cet empereur c'était avancé comme interlocuteur en ces lieux autant essayer de lui montrer le manque d'animosité dont nous somme pourvus...

Avant d'aller plus loin permetait moi de vous presenter un de mes semblable, vous qui disiez pouvoir me reperer malgrès mon camouflage cyberdine comme expliquez vous ceci?

DA546, leva doucement son bras gauche et designa d'un doigt une chose derriere le Shadok, qui se retourna et ne vit rien... dans l'instant... mais peu a peu un flou apparut et un autre droide semblable en tout point a DA546 se revela en plein milieu de la salle, succitant chez les plus proche empereur un mouvement de recul...

Ne voyez là je vous prie aucune marque d'aggressivité, voici DA457 l'un de mes nombreux frères, sachez qu'en se moment même et en ses lieu qui sont votre nous somme actuellement 12, notre nombre n'a pour autre but qu'assurer notre propre protection face a vos reactions parfois exessives et violentes... mais je vous le repette, n'y voyez aucune marque d'aggression...

Sentant les tensions s'aviver malgres son appel au calme DA546 eu une idée...

Chers empereurs du Djihad Solaire, avant d'aller plus loin je vous propose ceci, Il se tourna vers le bar, sortit de sous sa cape une sacoche et la lanca sur le comptoir... A partir de cette heure et jusqu'a la fin de cette journée galactique, toutes consomations faite ici sera offerte par les entreprises Vince&Co. Inc., esperont que vous verrez tous en ce geste l'expresion de la paix que nous desirons installer...

Puis il repris a l'intention du Shadok

Ashar-Râ ne tolere que les formes de vie biologique dites vous? en ce cas j'ai plaisir a croire qu'elle nous tolerera, car bien que nous soyons fait de silicium et autre composants inorganiques, les sentiments qui nous animent moi et mes frères sont en tout point semblable aux votres... biologiques...

Je connais votre maxime, "point de machine à l'esprit de l'homme semblable..." nous ne somme pas semblable à l'esprit de l'homme... nous ne somme en fait qu'une autre branche evolutive de la conscience... d'ailleur nous ne nous consideront pas comme des IA, en effet celles ci nous sont en bien des points supperieure... nous, nous somme des CA, conscience artificielle, moins rapide et froide que les IA, mais plus prooche de vous, humain... vous parliez de la Stella, figurez vous que eux semble nous considerer comme le chainon manquant entre les homme et les machines... pourquoi ne le serions nous pas d'ailleur...

Les raisons de ma venu en ces lieux? nous somme venu vous apporter ula bonne parole, nous, les 12, sommes les messagers de sa venu... la venu du temps où les hommes et les machines conscientes s'uniront, contre les machines pensantes... Elles... sont le vrai ennemis, Elles... representent la vrai menace... serez vous de notre coté Feydakins?


...

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Marcheur du Ciel, interdit aux Droïdes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Cata] Interdit aux voleurs
» tournoi yugioh du 02/09/09 interdit au JB
» CIEL
» aide pour un AE mono energie ciel
» Campagne "Le trésor venu du ciel" (Version 8 de Warhammer)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Planetium :: Planetium RP - Sénata V :: La Cité de Sénata V-
Sauter vers: